jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeSanctions contre l'Iran: les discussions font "des progrès substantiels"(GB)

Sanctions contre l’Iran: les discussions font « des progrès substantiels »(GB)

Agence France Presse – Six grandes puissances ont fait mercredi "des progrès substantiels" dans leurs efforts pour s’entendre sur des sanctions contre l’Iran pour son refus de suspendre l’enrichissement d’uranium, faisant espérer un accord prochain, a indiqué l’ambassadeur britannique à l’ONU.

 "Nous avons eu une bonne rencontre ce matin, nous avons fait des progrès substantiels", a dit l’ambassadeur, Emyr Jones Parry, à la presse après une réunion informelle avec ses collègues de Chine, des Etats-Unis, de France, de Russie et d’Allemagne.

Son homologue français, Jean-Marc de La Sablière, a indiqué que la Russie et les Etats-Unis ont proposé des amendements au projet de résolution des Européens. "Nous examinons (le texte) paragraphe par paragraphe. La discussion s’est déroulée dans une bonne atmosphère et je pense que nous progressons", a-t-il dit.

Les Européens ont fait circuler lundi au Conseil de sécurité une version révisée du projet qui était en discussions depuis le 23 octobre et qui vise à sanctionner Téhéran pour la poursuite de ses activités nucléaires sensibles. Ce texte avait été amendé pour tenir compte d’objections de la Russie.

Il prévoit l’interdiction de commercer avec l’Iran dans les domaines liés à ses programmes nucléaire et balistique, ainsi qu’une interdiction de voyager et un gel des avoirs financiers à l’étranger pour certains personnalités et entités iraniennes liées à ces programmes.

M. Jones Parry a émis l’espoir qu’un accord sur un texte de compromis puisse intervenir cette semaine et que le Conseil puisse "voter le plus tôt possible après cela".

Il a précisé que les experts des questions nucléaires réexamineraient le texte jeudi matin et que les ambassadeurs des Six se réuniraient dans l’après-midi. En attendant, les demandes d’amendement et remarques présentées mercredi seront communiquées aux capitales.

"Les questions de principe importantes ont été globalement réglées", a dit l’ambassadeur de Russie, Vitaly Tchourkine.

Bien que des divergences subsistent sur certains points, notamment les sanctions individuelles, les Six "s’entendent maintenant pour que l’accent soit mis sur l’enrichissement d’uranium, le retraitement, les réacteurs à eau lourde et les vecteurs balistiques", a-t-il ajouté.
Il a qualifié le texte de "très simplifié" et "très positif", "même s’il comporte certaines restrictions sur des activités qui nous préoccupent".

Lundi, M. Tchourkine s’était félicité des changements apportés au texte original mais avait maintenu ses réserves sur les sanctions individuelles envisagées.

Une liste de douze personnes et onze entités ciblées par ces sanctions est annexée à la résolution. Il s’agit de responsables opérationnels des programmes nucléaires ou balistiques iraniens, ainsi que du chef des Gardiens de la révolution, le général Yahya Rahim Safavi. Les entités sont des entreprises impliquées dans ces programmes.

Les Occidentaux espèrent l’adoption de ce texte avant Noël. Plus de trois mois se sont écoulés depuis l’expiration de la date butoir – le 31 août – fixée à l’Iran pour suspendre l’enrichissement d’uranium sous peine de sanctions.
hc/tes

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe