lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeRohani: décider du massacre des opposants iraniens, puis plaider pour la non-violence...

Rohani: décider du massacre des opposants iraniens, puis plaider pour la non-violence à l’ONU

CNRI – Hassan Rohani, l’un des décideurs du massacre d’Achraf, a proposé le 24 septembre à l’Assemblée générale des Nations unies de « prévoir dans son programme le projet d’un monde contre la violence et l’extrémisme».

Dans son intervention lors de la 68ème Assemblée générale des Nations unies, le président des mollahs a décliné en termes modérés les grandes lignes de la politique du régime du Guide suprême :
– «La République islamique Iran doit être reconnu comme une puissance régionale»,
– «Accepter les droits naturels, légaux et incontestables de l’Iran, conformément aux dires du Guide suprême de la Révolution islamique, constitue le moyen le plus simple pour régler le dossier nucléaire»,
– La seule manière de prouver le caractère pacifique du programme nucléaire iranien c’est «d’accepter d’appliquer le droit à l’enrichissement et les autres droits nucléaires, sur le sol iranien»,
– « La technologie nucléaire, notamment l’enrichissement a atteint la production de masse. S’imaginer que l’on pourra garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien en créant des obstacles par le biais de pressions illégales, est totalement illusoire et irréaliste,»
– le régime du Guide suprême « a toujours plaidé pour une paix juste et une sécurité entière.»

À la suite de cette intervention de Rohani, Ed Royce, Le président du la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine, a déclaré dans un communiqué: « Nous n’avons pas besoin des paroles de Rohani, nous avons besoin des actes de Téhéran. L’engagement de ce régime dans les négociations ne doit pas être jugé sur la base de verbiages, mais sur la cessation de ses activités nucléaires.»

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe