mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeRice sûre de parvenir à un accord pour faire pression sur l'Iran

Rice sûre de parvenir à un accord pour faire pression sur l’Iran

Rice sûre de parvenir à un accord pour faire pression sur l’IranReuters – Condoleezza Rice, la secrétaire d’Etat américaine, a déclaré mercredi qu’elle était sûre qu’il y aurait un accord international sur la façon de faire pression sur l’Iran pour que le pays cesse l’enrichissement de l’uranium.

 

« Parfois, la diplomatie a besoin d’un peu de temps mais nous travaillons dur pour y arriver », a déclaré Rice à la presse. « Nous finirons par trouver un moyen, j’en suis certaine. Nous avons encore du travail, mais c’est le cours normal de la diplomatie. »

Mardi, le Conseil de Sécurité de l’ONU n’est pas parvenu à s’entendre sur la façon de réagir face au programme nucléaire de l’Iran.

La Russie, soutenue par la Chine, désire enlever de larges sections du projet de déclaration franco-britannique sur lequel travaille le Conseil de Sécurité depuis près de deux semaines et qui doit constituer la première réaction aux recherches nucléaires de l’Iran, que l’Occident considère comme étant une couverture pour la production de la bombe. L’Iran dément ces accusations.

Les diplomates des Nations Unies ont déclaré que s’il n’y avait pas de progrès prochainement, des contacts bilatéraux entre les capitales seraient la prochaine étape. La Russie, selon eux, a choisi la voie la plus pénible.

Une résolution du Conseil de Sécurité serait une alternative à cette déclaration, car elle a plus de poids et mettrait la Russie et la Chine au défi d’utiliser leur pouvoir de veto. Une déclaration nécessite l’accord de tous les 15 membres, tandis qu’une résolution doit obtenir neuf voix en sa faveur et aucun veto de la part d’un des cinq membres permanents.

Rice a affirmé qu’il était important « pour la communauté internationale de dire et de dire fermement à l’Iran qu’il n’a pas d’autre solution ».

Rice était au Bahamas pour rencontrer 14 ministres des affaires étrangères ainsi que le secrétaire général de la Communauté et  marché commun des Caraïbes (Caribbean Community and Common Market), bloc d’échanges commerciaux régional connu sous le nom de CARICOM.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe