lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeRésistance iranienne : Le voyage de Javad Zarif dans le nord de...

Résistance iranienne : Le voyage de Javad Zarif dans le nord de l’Europe doit être condamné et annulé

Résistance iranienne : Le voyage de Javad Zarif dans le nord de l’Europe doit être condamné et annulé

Le voyage encouragera les violations persistantes des droits de l’homme, l’exportation du terrorisme, et le bellicisme

Selon les agences de presse du régime iranien, le ministre des Affaires étrangères des mollahs, Javad Zarif, doit se rendre en Finlande, en Suède et en Norvège à partir du 19 août 2019.

La Résistance iranienne condamne fermement la visite du chef des diplomates-terroristes de la théocratie médiévale, qui encouragera le régime à poursuivre et à intensifier les violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme, ainsi que l’exportation du terrorisme et du bellicisme. Ce voyage ne fait que susciter la colère et l’horreur du peuple iranien et doit être annulé.

Zarif représente un régime qui enregistre le plus grand nombre d’exécutions au monde, qui est le plus actif commanditaire du terrorisme, la principale source de crise et de chaos dans la région et le principal protecteur du dictateur syrien Bachar Al-Assad dans le massacre du peuple Syrien. Il se vante de sa compagnie avec des criminels tels que Hassan Nasrallah, Imad Mughniyah et Qassem Soleimani.

Comme le guide suprême du régime, Ali Khamenei, son président Hassan Rohani et le commandant de la Force Qods Qassem Soleimani, Zarif et d’autres responsables doivent faire face à la justice, à l’instar du ministre des Affaires étrangères d’Hitler, pour avoir participé et facilité les crimes contre l’humanité et le génocide.

Tout le monde sait que Zarif et son ministère ont pour mission de défendre et de blanchir les crimes des mollahs, ainsi que de coordonner et de faciliter les complots terroristes à l’étranger. Rien qu’en 2018, cinq des diplomates terroristes du régime, dont un ambassadeur, ont été expulsés d’Europe pour leur rôle direct dans des complots terroristes contre la Résistance iranienne et des dissidents. Quatre autres membres, dont un soi-disant diplomate, sont en prison et attendent leur procès à Bruxelles pour avoir comploté de commettre un attentat à la bombe lors du grand rassemblement pour un Iran libre à Villepinte (Nord de Paris) en 2018.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 août 2019

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe