mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsRépression : Peine d’exil intérieur vers la prison de Zabol pour le...

Répression : Peine d’exil intérieur vers la prison de Zabol pour le journaliste Kurde Iranien

Le journaliste Kurde Iranien et prisonnier politique Adnan Hasanpour , a été condamné à une peine dite d’exil intérieur à la prison de Zabol, après avoir déjà passé  7 ans de détention dans les prisons des villes de Mariwan et de Sanandaj .

Le journaliste Kurde Iranien Adnan Hasanpour a été transféré vers la prison de la ville de Zabol, sans aucun  préavis  le mardi 18 Février 2014 dernier. Ce journaliste Kurde avait été arrêté le 15 Janvier 2007 et condamné à mort le 12 Juin 2007, après avoir été accusé de: « Liens et sympathies avec des groupes belligérants agissant contre la république Islamique ». Après un second procès en appel sa peine initiale avait été finalement commuée en une peine de 15 ans de prison, Adnan qui n’a jamais pu bénéficier de permission de mise en liberté provisoire pour raisons de santé.

Adnan Hasanpour avait été avant son arrestation membre du comité de rédaction de l’hebdomadaire Aso News, un journal  qui était publié en langue Persane et Kurde  qui a été fermé en 2005 parce qu’accusé par le régime de: « Fomenter des actes contre la sécurité nationale » et de  » Propagations de troubles à l’ordre public ». Il avait également traduit en Persan et en Kurde  le livre d’Ayandeh Azadi  écrit par Farid Zakari.

Il convient aussi de noter qu’Adnan Hasanpour a depuis les débuts de sa détention, (il a déjà passé 7 ans en prison)  été  transféré illégalement à plusieurs  reprises, notamment le 25 Janvier 2014 dernier ou on l’avait brutalement sorti d’une cellule de la prison de Mariwan ( ville dont il est originaire et résident)  pour l’emmener ensuite vers la prison de Sanandaj.

Ces rétorsions et peines  dites « d’exil intérieur », selon beaucoup d’observateurs et défenseurs des droits de l’homme Iraniens, ne servent qu’a isoler un peu plus des prisonniers politiques de leurs familles, amis proches ou soutiens, en les éloignant volontairement de prisons situées dans leurs régions d’origine. Comme c’est le cas pour Adnan qui se retrouvera maintenant détenu loin de sa famille et de ses proches qui  sont originaires de la ville Kurde Iranienne de Mariwan, dans la prison de Zabol qui est elle située a des centaines de Km plus loin, dans la province du Sistan Baloutchistan.

http://soliranparis.wordpress.com/

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe