mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeReportage de CNN sur la Cité d'Achraf

Reportage de CNN sur la Cité d’Achraf

CNRI  CNN a diffusé le 6 avril un reportage de Michael Ware sur la Cité dAchraf en Irak dont voici des extraits. Pour voir la vidéo cliquer ici.

Un groupe dopposition iranien basé en Irak, bien que considéré comme terroriste par les Etats-Unis, continue dêtre protégé par larmée américaine face aux pressions irakiennes pour lui faire quitter le pays.

 

Ce paradoxe nest possible que parce que les Etats-Unis considèrent les Moudjahidin-e-Khalgh, ou MeK, comme une source de renseignements de grande valeur sur lIran.

Le groupe est aussi crédité pour avoir aidé à révéler le programme nucléaire secret de lIran en espionnant Téhéran pendant des années. Et le groupe est considéré comme un allié de lAmérique à cause de son opposition à Téhéran.

Cependant, le Département dEtat américain considère officiellement les MeK comme une organisation terroriste ce qui signifie quaucun Américain ne peut traiter avec eux, les banques américaines doivent geler leurs fonds et tout Américain soutenant ses membres commet un crime.

Les militaires américains cependant, escortent régulièrement les déplacements pour approvisionnement des MeK entre Bagdad et leur base, Achraf.

« Les déplacements pour sapprovisionner en besoins logistiques se font aussi sous le contrôle et la protection des MP,  dit Mojgan Parsaii, vice-présidente des MeK et dirigeante de la base Achraf.

Cest parce que, selon des documents américains, les forces de la coalition considèrent les MeK comme des personnes protégées en vertu des conventions de  Genève.

« La coalition reste profondément engagée dans la sécurité et les droits des personnes protégées dAchraf », écrivait le général américain John D. Gardner en mars 2006.

Le groupe bénéficie aussi de la protection du Comité international de la Croix-Rouge.
« Le CICR dit clairement que les résidents de la base Achraf ne doivent pas être déportés, expulsés ou rapatriés », selon une lettre du CICR.

Malgré les demandes répétées, ni lambassadeur dIran à Bagdad ni larmée américaine na voulu faire de commentaire sur les MeK, aussi connu sous le nom dorganisation des Moudjahidin-e-Khalgh ou MKO.

Mais lancien ambassadeur américain Zalmay Khalilzad a dit que « ce que nous avons ici cest une politique qui décrit les gens ici des MeK comme un groupe protégé, et un des pays partenaires de notre coalition les protège en fait dans la base où ils se trouvent en majorité, mais il ny a pas de changement dans notre politique et nous considérons toujours les MeK comme une organisation terroriste. »

Quand les Etats-Unis ont envahi lIrak en 2003, les Bérets verts ont débarqué à la Base Achraf où ils ont trouvé des jardins et des monuments avec plus de 2000 chars, transports de troupe blindés, artillerie et DCA et véhicules, le tout bien entretenu.

Les  3800 résidents de la base ont tous été interrogés par les Américains  y compris, point intéressant, un bataillon de chars féminin. Il ny a eu aucune arrestation, et la base sest rapidement rendue sous un  accord de cessez-le-feu  un accord qui garantie aussi sa sécurité.

Toutes les entrées et les sorties du camp sont contrôlées par les forces de la police militaires américaine, dit Mojgan Parsaii.

Les MeK démentent être un groupe terroriste. LIran et le gouvernement irakien, cependant, accusent le groupe dattaques terroristes et le gouvernement irakien sous la coupe chiite veut le voir partir.

Pour linstant, cependant, les Etats-Unis continuent de protéger les MeK.

« Il y a des contre-pressions également, dit M. Khalilzad. « Il y a des gens qui disent: non, ils doivent être autorisés à rester ici. Et comme vous le savez, dans le monde ils y a des gens avec des opinions diverses à leur sujet. » « 

[fin du reportage]

ROBERTS : Le soleil se lève sur Bagdad et Michael Ware nous rejoint en direct.

Michael, quelles sont les chances que les Etats-Unis réarment les Mujahadin-e-khalgh?

WARE : Eh bien il faut voir ça, John, dans bien des cas, les Moudjahidin-e-Khalgh sont un baromètre utile pour connaître lintention des Américains vis-à-vis de lIran. Téhéran est tellement sensible à leur présence en Irak, ils sont tellement sensible à la protection quaccordent les Américains à ce groupe que Téhéran considère comme sa plus grande menace interne, quun seul fusil dans les mains des Moudjahdin-e-Khalgh allumerait un tel incendie, que ce serait considéré comme une déclaration de guerre de la part des Américains.

ROBERTS: Eh bien, ce sera intéressant de voir comment les choses évoluent entre les Etats-Unis et lIran.