vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceRencontre avec le Primat de l'église luthérienne de Finlande

Rencontre avec le Primat de l’église luthérienne de Finlande

Maryma Radjavi et l'archevêque Paarma de FinlandeCNRI – Maryam Radjavi s’est rendu à la cathédrale de Turcu où elle s’est entretenue avec le Primat de l’église luthérienne évangélique de Finlande, Jukka Paarma. Cette rencontre a donné lieu à au communiqué suivant de l’évêché :

L’archevêque Paarma a rencontré Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne

La dirigeante du Conseil national de la Résistance iranienne a achevé son voyage en Finlande par une visité à la cathédrale de Turcu. Dans la cathédrale, Mme Radjavi a prié en silence le Christ Jésus et la Vierge Marie. Maryam Radjavi qui est musulmane, tire son prénom de mère de Jésus.

La dirigeante du CNRI qui est basée à Paris, s’est entretenue avec l’archevêque Paarma de la situation dans son pays. Elle s’est particulièrement attachée à la situation des résidents du camp d’Achraf en Irak qui ont été attaqués par les forces de sécurité irakiennes et au fait que les Etats-Unis n’ont pas respecté leurs engagements.

Un groupe d’observateurs de l’ONU s’y est installé afin de surveiller la situation. Selon la dirigeante en exil, cette protection ne suffit pas et la protection des résidents d’Achraf doit être prise en main par l’ONU.

Mme Radjavi a également rencontré des parlementaires et des représentants d’ONG à Helsinki, pour parler d’un changement et d’une révolution démocratiques réalisées par le peuple iranien. Elle a déploré que les intérêts économiques soient devenus le dénominateur commun du régime iranien et des gouvernements occidentaux.

Aux yeux de Maryam Radjavi, les représentants des diverses religions doivent mettre en avant les valeurs morales communes universelles pour susciter l’espoir dans l’opinion publique. Elle a demandé aux chrétiens de Finlande de prier en particulier pour la jeunesse et les femmes emprisonnées sous la torture en Iran.

A la cathédrale, la dirigeante iranienne en exil a émis le vœu de revoir dans un futur proche l’archevêque Paarma dans une église à Téhéran.

L’archevêque a exprimé ses profonds regrets et sa grave préoccupation sur la situation des droits de l’homme en Iran et des minorités religieuses dans ce pays sous le régime intégriste.

Il a également exprimé l’espoir que le gouvernement finlandais saura user de son influence au sein de l’UE et de l’ONU pour leur demander d’avoir un rôle plus actif vis-à-vis des problèmes de l’Iran.

Maryam Radjavi est née en 1953 à Téhéran. Elle appartient d’un mouvement populaire qui a lutté contre le régime du chah et le régime des islamistes.

Depuis 1982, Mme Radjavi vit en exil à Paris. Le Conseil national de la Résistance iranienne cherche à instaurer un gouvernement laïc et démocratique qui respecte des droits de l’homme et demande la séparation de la religion et de l’Etat.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe