lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyRelogement du premier groupe des résidents d'Achraf au camp Liberty

Relogement du premier groupe des résidents d’Achraf au camp Liberty

A Taverny, le 17 février 2012

– Communiqué –

Relogement du premier groupe des résidents d’Achraf au camp Liberty

 

Le Comité des maires français en Défense d’Achraf qui comprend plus de 10.000 élus français invite à une plus grande vigilance vis-à-vis des développements concernant le transfert de 400 résidents d’Achraf au camp Liberty près de Bagdad.
 

 Tout en saluant le sens de responsabilité de Mme Maryam Radjavi, présidente élue du CNRI, pour convaincre ces Achrafiens d’accepter le déplacement à Liberty malgré le manque des garantis nécessaires pour leur sécurité et leur bien-être, nous affirmons que le Secrétaire général de l’ONU et son représentant spécial en Irak, Mme Hillary Clinton et son conseiller spécial pour Achraf, Mme Catherine Ashton, ainsi que Monsieur Antonio Guterres, le Haut Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, doivent prendre en charge le déroulement sécurisé et digne de cette procédure. A défaut, les prochains transferts ne pourraient se réaliser sans parcourir un risque considérable.

 Une intervention personnelle du Secrétaire général de l’ONU est souhaitable afin d’éviter les pressions officielles irakiennes sur le représentant spécial de M. Ban Ki-moon en Irak.
 
Les garanties minimales à respecter sont les suivantes:

– Eviter la présence permanente de la police irakienne à l’intérieur de l’enceinte du camp Liberty,
– Transférer les véhicules et les biens meubles des résidents au camp Liberty, et permettre la vente du surplus des biens afin de dépenser pour le nouvel camp et le transfert au pays tiers,
– Eviter de permettre l’instigation et la présence des agents et des représentants du régime iranien au camp et à ses alentours,
– Garantir la sécurité et le bien-être de tous les résidents, sans aucune arrestation, jusqu’à leur réinstallation dans des pays tiers,
– Permettre aux résidents d’avoir  un accès libre et direct aux services médicaux publics en Irak.

Pour le Comité

Maurice Boscavert
Président, maire de Taverny
 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe