vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & Monde"Mort au Dictateur" criaient les étudiants protestataires en Iran

« Mort au Dictateur » criaient les étudiants protestataires en Iran

CNRI – Dimanche, les étudiants à travers l’Iran ont organisé des manifestations, lancé des slogans contestataires et appelé à la libération des étudiants emprisonnés. À l’Université de Téhéran, les protestataires ont conspué Ahmadinejad et brandi des pancartes appelant à la relaxe de trois de leurs camarades emprisonnés depuis mai, selon les médias officiels comme les agences de presse Fars et IRNA .

CNRI – Dimanche, les étudiants à travers l’Iran ont organisé des manifestations, lancé des slogans contestataires et appelé à la libération des étudiants emprisonnés.

À l’Université de Téhéran, les protestataires ont conspué Ahmadinejad et brandi des pancartes appelant à la relaxe de trois de leurs camarades emprisonnés depuis mai, selon les médias officiels comme les agences de presse Fars et IRNA .

"Les étudiants ont marché sur les grilles d’entrée et l’ont endommagé … Les étudiants lançaient des slogans et portaient des affiches protestataires", selon IRNA. Selon les témoins, les forces de sécurité de l’Etat (FSE) avait bouclé l’entrée principale pour empêcher un grand nombre d’étudiants de se rassembler  en vue de manifester, mais les étudiants ont brisé les grilles pour que d’autres puissent entrer.

"Ahmadi-Pinochet, l’Iran ne sera pas le Chili", "Mort au dictateur", "Libérez tous les prisonniers politiques", "l’Université est la dernière barricade", "les Étudiants préfèrent la mort à l’humiliation", "M. le Président le mouvement étudiant sera debout jusqu’au bout", scandaient les étudiants.

Tard hier dans la nuit de samedi et tôt dans la matinée de dimanche, les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) et les agents du ministère des renseignements et de la Sécurité (le Vevak) ont arrêté des étudiants de la capitale, pour empêcher un grand rassemblement à l’Université de Téhéran destiné à marquer la Journée des Étudiants en Iran.

La semaine passée, les universités et grandes écoles de province et de la capitale ont été le théâtre de protestations et de manifestation marquant l’anniversaire du sept décembre, la Journée des Étudiants, pour demander la libération de leur camarades emprisonnés.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe