lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesPendaison d’une mère de 39 ans par le régime iranien, qui prétend...

Pendaison d’une mère de 39 ans par le régime iranien, qui prétend l’amener à l’infirmerie

Pendaison d’une mère de 39 ans par le régime iranien

CNRI- Le régime fondamentaliste iranien a pendu lundi une jeune mère iranienne dans la tristement célèbre prison de Karaj, au nord-ouest de la capitale Téhéran. Fatemeh Haddadi, 39 ans, avait été emprisonnée à la Prison pour Femmes Qarchak à Varamin, au sud-est de Téhéran. 

Dimanche 9 août, les gardiens sont venus chercher Mme Haddadi dans le Hall 6 de la prison de Qarchak, sous prétexte de la transférer au centre médical. Elle a été placée à l’isolement dans la prison de Gohardasht (Rajaishahr) à Karaj puis exécutée au même endroit le jour suivant, selon de site web de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI).

Mme Haddadi, mère d’une fille, avait été emprisonnée pendant huit ans.

Des rapports non confirmés laissent entendre que neuf autres hommes ont été pendus en même temps que Mme Haddadi lundi à Gohardasht.

La prison de Qarchak, également appelée de « Camp de la mort de Qarchak », a été utilisée par le régime iranien pour torturer et violer celles qui ont été arrêtées durant les manifestations anti-régime de 2009. La mort sous la torture d’au moins quatre jeunes manifestantes à Qarchak est devenue un scandale du régime iranien.

Le régime iranien a pendu deux autres femmes à la fin du mois de juillet.

L’une de ces femmes, identifée comme Pari-Dokht Molai-Far, a été pendue dans la sordide prison de Qezelhesar le 29 juillet. Mère d’un enfant, elle avait été emprisonnée à Qarchak ces trois dernières années avant d’être transférée à Qezelhesar pour y être exécutée.

Une autre femme a été pendue le 30 juillet dans la prison de Shahab à Kerman, au sud-est de l’Iran.

« Selon les rapports, l’Iran a exécuté plus de 600 personnes jusqu’à présent cette année. L’année dernière, au moins 753 personnes ont été exécutées dans le pays », a déclaré mercredi le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme Zeid Ra’ad Al Hussein.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe