mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistancePE : Le vice-président de la com.des AE appelle à soutenir le...

PE : Le vice-président de la com.des AE appelle à soutenir le mouvement démocratique en Iran

Sample ImageCNRI – « Nous devons soutenir le mouvement démocratique en Iran et nous devons aussi le créditer d’avoir révéler à la communauté occidentale, à la communauté de nations démocratiques, que l’Iran avait ce programme nucléaire », a déclaré à Bruxelles le 28 mai Janusz Onyszkiewicz, vice-président de la commission des Affaires étrangères du Parlement Européen.

Sample ImageCNRI – « Nous devons soutenir le mouvement démocratique en Iran et nous devons aussi le créditer d’avoir révéler à la communauté occidentale, à la communauté de nations démocratiques, que l’Iran avait ce programme nucléaire », a déclaré à Bruxelles le 28 mai  Janusz Onyszkiewicz, vice-président de la commission des Affaires étrangères du Parlement Européen.

Il s’exprimait lors d’une réunion organisée par l’intergroupe europarlementaire  des Amis d’un Iran Libre, pour appeler l’Union européenne à respecter l’état de droit et à radier l’OMPI de sa liste du terrorisme. En effet le 7 mai, la Cour d’appel britannique a statué définitivement que ce principal groupe de l’opposition démocratique iranienne n’est pas impliqué dans le terrorisme. Elle a donc ordonné à Londres de retirer les Moudjahidine du peuple d’Iran de sa liste noire. Or c’est cette liste là qui est à l’origine de l’inscription de l’OMPI sur la liste noire européenne. Le gouvernement britannique vient de s’exécuter et de présenter un décret dans ce sens à son parlement.

Cette réunion qui a rassemblé de très nombreux parlementaires européens et nationaux, avait pour invitée d’honneur Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne.

Voici l’intervention de Janusz Onyszkiewicz :

Chaque pays a le droit légitime de rechercher la sécurité et un rôle plus grand approprié dans la région ou sur la scène politique mondiale. La question porte cependant sur le genre d’instruments utilisés pour garantir ces deux objectifs. Personne ne nie le droit de l’Iran de développer une certaine technologie nucléaire, comme par exemple l’enrichissement à des fins civiles.

Cependant le problème c’est qu’il s’agit d’un programme qui mène clairement à la capacité de fabriquer des armes nucléaires. Certains diront: «Mais quel est le problème ? Après tout, des armes nucléaires ont été développées, la capacité nucléaire a été développée par Israël et rien ne s’est passé dans la région.»

Mais c’est différent, parce que le régime des mollahs est extrêmement, fortement motivé d’un point de vue idéologique et sa réaction n’a pas besoin d’être pragmatique comme l’était la réaction des leaders soviétiques. Cela me rappelle ce que Mao-Tse-Toung a dit quand on lui a demandé une fois : «Est-ce que vous risqueriez vraiment de perdre cent millions de personnes en cas de guerre nucléaire, qui a été prophétisée ? » Et sa réponse  a été « oui, c’est un bon prix à payer pour que l’humanité vive sous le communisme.»

Cela pourrait être l’attitude de régimes fortement idéologiques comme celui d’Iran. C’est pour cette raison que nous devons soutenir le mouvement démocratique et nous devons aussi le créditer d’avoir révéler à la communauté occidentale, à la communauté de nations démocratiques, que l’Iran avait ce programme nucléaire qui a provoqué tout le processus politique qui n’est malheureusement pas achevé. Mais nous devrions l’en créditer et pour au moins marquer notre appréciation nous devrions aussi retirer l’OMPI de cette liste. Chaque jour que nous retardons cette décision, est au détriment de la position morale de l’Union européenne que nous devrions tant chérir.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe