vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondePathétiques tenants de la complaisance avec les mollahs d'Iran au Parlement européen...

Pathétiques tenants de la complaisance avec les mollahs d’Iran au Parlement européen – 1ère partie

Angelika Beer : « la pression internationale sur le régime iranien a aggravé les violations des droits de l’homme en Iran ! »

CNRI – Le 31 janvier 2008, le Parlement européen a adopté une résolution condamnant vigoureusement le régime iranien pour ses violations systématiques des droits de l’homme et la poursuite de son programme nucléaire et de ses activités d’enrichissement d’uranium.

Angelika Beer : « la pression internationale sur le régime iranien a aggravé les violations des droits de l’homme en Iran ! »

CNRI – Le 31 janvier 2008, le Parlement européen a adopté une résolution condamnant vigoureusement le régime iranien pour ses violations systématiques des droits de l’homme et la poursuite de son programme nucléaire et de ses activités d’enrichissement d’uranium.

La résolution a tenu compte du jugement de la Cour européenne de justice du 12 décembre 2006 qui annule l’étiquette de terrorisme ddes Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Elle rappelle également  que le jugement de la Commission d’Appel des Organisations Proscrites britannique (POAC) du 30 novembre 2007, a ordonné au ministre de l’Intérieur britannique d’enlever immédiatement  l’OMPI de la liste du terrorisme du Royaume-Uni.

Cette résolution et la décision de la POAC ont été très mal accueillies par le lobby du régime.

Il avait mené campagne pour empêcher l’ajout d’articles en faveur de l’OMPI dans la résolution. Il a prétendu que malgré la validité des jugements européen et britannique sur ce retrait des listes noires, l’adoption de cette résolution revenait à approuver un changement de régime en Iran.

Angelika Beer et certains partisans de politique de complaisance avec les mollahs au Parlement européen avaient même envisagé de présenter une résolution différente posant les bases de la complaisance avec Téhéran, mettant fin aux sanctions internationales et aux résolutions du conseil de sécurité et imposant des restrictions plus sévères au principal mouvement d’opposition iranien.

Cependant, leur projet est tombé à l’eau avec l’adoption décisive de cette résolution contre la théocratie en Iran. Les tenants de la complaisance, incapables d’aligner plus d’une petite poignée de votes, ont accru leur isolement.

Photo : Dimanche 9 décembre 2007, une délégation d’europarlementaires dirigée par l’allemande Angelika Beer, à l’association Nejat à Téhéran. Nejat, Edalat et Habilian sont des groupes fondés par le Vevak, les services secrets des mollahs, pour mener des campagnes de diabolisation et de désinformation de l’OMPI et la Résistance iranienne.

A suivre

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe