mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireNY Post : Les attaques aux ADM en Irak pointent un défaut...

NY Post : Les attaques aux ADM en Irak pointent un défaut majeur de l’accord iranien

L’accord nucléaire récent n’élimine pas le risque d’une attaque à l’Arme de Destruction Massive par le régime iranien, comme l’a démontrée une récente attaque aux armes chimiques en Irak, a écrit le New York Post lundi.

« Les officiels américains disent que non seulement l’EI a usé de gaz moutarde sur les forces Kurdes en Irak la semaine dernière, mais également que les armes chimiques provenaient des réserves du gouvernement syrien », selon l’éditorial du journal.

« Il s’agirait des réserves du Président Bachar al-Assad… celles dont le Président Obama dit qu’elles ont été éliminées. »

« Au mois de mai, le président faisait fièrement remarquer : “Assad a abandonné ses armes chimiques… Cela, en fait, a été confirmé par l’organisation internationale chargée d’éliminer les armes chimiques”. »

« Hmm. Pourquoi est-ce qu’ici, Obama compte sur un groupe international pour sévir contre un programme d’armes de destructions massives ? »

« Le prétexte que les inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique peuvent garantir l’honnêteté de tout un pays est loin d’être le seul défaut de l’accord iranien. Mais l’échec syrien le rend très éloquent. »

« Oh : d’après le Wall Street Journal, “les officiels américains suspectent également le régime syrien d’avoir dissimulé une petite réserve au moins de sarin ou de gaz VX. L’utilisation de ces produits chimiques susciterait une plus grande inquiétude internationale parce qu’ils sont plus mortels que la chlorine et étaient censés avoir été éliminés”. »

« Quelqu’un veut parier sur combien cette « inquiétude internationale » sera « grande » si l’accord iranien est ratifié ? » a ajouté l’éditorial.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe