mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire : Révélations sur sept sociétés écrans du régime en Iran

Nucléaire : Révélations sur sept sociétés écrans du régime en Iran

CNRI – Dans une conférence de presse aujourd’hui à Paris, Afchine Alavi, membre de la commission des Affaire étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne, a fait de nouvelles révélations sur le programme nucléaire du régime de Téhéran. 

En changeant la dénomination de sociétés et leur emplacement, le régime iranien tente de dissimuler ses activités à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et de contourner ou neutraliser les sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

 Selon des informations reçues de l’intérieur de l’Iran, suite aux révélations précédentes de la Résistance sur les sociétés écrans mises en place par le régime, dont certaines ont été inspectées par l’AIEA, le régime a procédé à des changements de noms et d’adresse.
 
Comme nous l’avons déjà révélé, pour poursuivre ses activités nucléaires dans le secret le plus total, le régime a mis en place des dizaines de sociétés écrans. Nous allons dévoiler les coordonnées de sept sociétés dont cinq pour la première fois. Les deux autres ont déjà fait l’objet de révélations par la résistance, mais il s’agit de noter des changements récents et de nouveaux détails les concernant.

Les sociétés en question font partie d’une société mère nommée Energie-ye-Novine [Energie Nouvelle] dirigée par Reza Aghazadeh. Elle englobe environ 15 sociétés.
 
La société « Teknologi-ye Centrifouge-e Iran » (TESA)
 
1- TESA est une des principales unités de production de centrifugeuses du régime. Autrefois enregistrée sous le nom de Farayande Teknik, elle fonctionne désormais sous le couvert de la société TESA.

La société Farayande Teknik est une des 12 sociétés de production de centrifugeuses et à ce titre, elle est frappée par les sanctions prévues dans la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. Suite aux révélations de la Résistance iranienne en août 2006 sur sa nouvelle dénomination (TESA) et son adresse, le régime a transféré le siège de TESA au nord de Téhéran.
 
2- Cette société est dirigée par Dja’far Mohammadi qui a récemment remplacé Morteza Behdad. Mohammadi est un des meilleurs experts du régime en fabrication de centrifugeuses. Il a été transféré en l’an 2000 du ministère de la Défense à la société Kala-ye Elektrik, fabricante des centrifugeuses. Au ministère de la Défense, il a été chargé du département des industries militaires mécaniques. Son nom figure sur la liste des individus sanctionnés par le Conseil de Sécurité de l’ONU.

3- Pour dissimuler ses activités, le régime a procédé au transfert du siège de cette société. Le nouveau siège se trouve à l’adresse suivante : Sa’adat-abad, Meydane Kadj (Place Kadj), Sarve Gharbi, Sakhtemane Pezeshkane Sina (Immeuble de Médecins Avicenne), premier étage, unité 8. Le siège précédent et le bureau central de cette société, révélés en août 2006 par la résistance iranienne, se situaient à Téhéran au 3ème étage du n° 1 de la 37ème avenue,Youssef-Abad,
 
4- L’usine de fabrication qui dépend de cette société se trouve à Ispahan à l’adresse suivante : L’autoroute Zobe-Ahan, passé la station de la police routière, route Siman, Cité industrielle Achtardjan, no. 59, 6ème Rue, Immeuble du conseil d’administration de la cité industrielle ; enseigne Farayande Teknik.

Ayant déjà été inspectée par l’AIEA, l’enseigne de l’usine n’a pas été changée, mais la dénomination de la société gérante et son siège l’ont été.

5- Un certain ingénieur Hassani est directeur de l’usine de cette société à Ispahan.

6-Figurent parmi les membres du conseil d’administration Morteza Behdad, le directeur général, et Seyed-Amir Moayyed Alayi, membre du conseil.
 
La société Rahavard-e Kala-ye Iran

1- Après avoir été révélée par la Résistance iranienne, la société Pars Tarash Iran et son usine ont été inspectées par l’AIEA. Anticipant les sanctions par le Conseil de Sécurité de l’ONU, le régime en a changé le nom pour l’enregistrer sous la dénomination de Rahavarde Kalaye Iran  en août 2006.

Elle a été enregistrée sous le numéro 67977, identique à celui de la société Pars Tarash sans aucune modification dans la composition de son conseil d’administration. Il est à noter que la société Pars Tarash fait aussi l’objet des sanctions de l’ONU comme fabricant de centrifugeuses.

2- Cette société est notamment chargée de la fabrication des pièces des centrifugeuses P1 et P2.

3- Elle est présidée par Aghazadeh et sa gérance est assurée par Mohammad-Hassan Allahdad.

4- Les principaux membres du conseil d’administration sont Mohammad-Hassan Allahdad, Abdollah Djodat et Hossein Akhgari. Mostafa Rouhipour et Ali-Akbar Amini Parizi en sont respectivement l’inspecteur titulaire et l’inspecteur suppléant.

La dernière adresse de la société Pars Tarash jusqu’en 2005, est la suivante : premier étage du n° 33 de la 15ème rue, avenue Seyed Djamaleddine Assadabadi à Téhéran.
.
5- L’un des ateliers se trouve sur la route Damavand.

La société Ta’min-e Tadjhizat-e Sana-ye Haste’i  (STICO) nouvellement créée

1- Elle est également impliquée dans l’approvisionnement des équipements nécessaires pour le cycle du combustible et la fabrication des centrifugeuses. Elle est enregistrée sous le numéro 267335.

2- La présidence du conseil d’administration est assurée par Reza Aghazadeh ; Haleh Bakhtiar en est vice-présidente et directrice générale.

3- Parmis les membres du conseil d’administration, on trouve Dja’afar Mohammadi, Morteza Behdad, Mohsen Sarkhou, Amir Moayyed Alayi, Mehdi Keyvan, Haleh Bakhtiar.

1.2- Le siège se trouve à Téhéran. Nous n’avons pas d’information sur son adresse exacte.
 
La société Chakhess-e Behboud-e Sana’at  (nouvellement créé)

1-  Elle est chargée de la fabrication des équipements et des pièces nécessaires pour le cycle du combustible.

2- Aghazadeh en assure la présidence et l’ingénieur Samani en est le directeur général. Ingénieur en mécanique de formation, Samani a été chef du chantier UCF à Ispahan.

3- L’atelier principal de cette société se trouve au kilomètre 20 de la route Rochandacht  près d’Ispahan.
 
La société Mohandessi-ye Tos’ee Soukht-e Atomi  (MOTSA) nouvellement créé

1- Cette société s’occupe de l’ingénierie du réacteur du site d’Arak et de son approvisionnement en matériel ; elle est enregistrée sous le numéro 283278. Elle s’associe avec la société Pichgam pour faire avancer les travaux en cours sur le site d’Ispahan. Elles partagent des missions spécialisées communes.

2- La présidence en est assurée par Reza Aghazadeh et l’ingénieur Ali Khatami en est le vice-président et directeur général.

3- D’autres membres du conseil d’administration sont Mansour Movahed Rad, Djavad Karimi et Ahmad Fayazbakhsh.

4- Son siège se trouve à Téhéran, au n° 27 de l’avenue Alvand, 37ème rue. L’atelier principal de cette société se trouve très probablement à l’intérieur du site d’Arak.

La société «Soukht-e Atomi-ye Reaktorha-ye Iran, nouvellement créée

1- Cette société a pour objectif la gestion et la surveillance de la construction, la fabrication, la mise en marche ainsi que le démantèlement des installations et des usines de la production des ensembles du combustible nucléaire. Elle est également chargée du recrutement et de la formation des ressources humaines. Elle a été enregistrée sous le numéro 225874.

2- Reza Aghazadeh, Mohammad Ghannadi-Maragheh et Ghassem Tarzi en sont respectivement PDG, vice-président et directeur général.

3- Figurent parmi les membres du conseil d’administration : Solate Sana et Manoutchehr Rochan. Ali Amani et Mansour Movahed-Rad en sont respectivement inspecteur titulaire et suppléant.

4- Cette société se trouve à Téhéran à l’adresse suivante : N°3, Bonbast-e Gharghavol [Impasse Gharghavol], Khiaban-e bistom [20ème rue], Entehaye Khiabane Kargare shomali (au fond de l’avenue Kargar-e chomali)

La société Modiriyat-e Sakht-e Nirougah-hay-e Atomi-ye Iran (MOSNA) (Gestion des Centrales nucléaires de l’Ira, nouvellement constituée)

1- Créée en juillet 2006, son objectif comprend notamment la gestion et la mise en œuvre des projets relatifs aux centrales nucléaires. Elle a été enregistrée sous le numéro 274811.

2- Reza Aghazadeh et Seyed-Hossein Hosseini en sont respectivement le PDG et le directeur général.

3- D’autres membres du conseil d’administration sont Massoud Feyz, Mehdi Farrokhi, Ahmad Fayaz-Bakhsh, Mahmoud Djannatian, Djavad Karimi Sabet, Sirous Chirazian Khosravi (aussi inspecteur suppléant), la société « Matin-e Mohasseb-e Novine » (inspecteur titulaire)

4- Le siège central de cette société se trouve à Téhéran au troisième étage du n° 23, rue Zagross, place d’Argentine.
 
Pour conclure, il est nécessaire de souligner que seul un petit nombre seulement de sociétés et d’individus impliqués dans la chaîne de production du cycle du combustible nucléaire pour la fabrication de la bombe atomique figurent sur la liste noire des sanctions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Il s’agit d’une mise en garde en direction de tous les responsables dans cette affaire : afin d’empêcher ce régime à accéder à l’arme nucléaire, un danger qui menace la paix mondiale, il est nécessaire et urgent de barrer la route à toutes ses activités nucléaires.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe