vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeNouvelles pressions sur les familles en Iran avec la nouvelle loi sur...

Nouvelles pressions sur les familles en Iran avec la nouvelle loi sur la nationalité

ImageCNRI – Le 17 mai, le Majlis des mollahs (parlement) a annulé une loi datant de 1935 qui donnait à tous les enfants d’une mère iranienne et d’un père non-iranien, la nationalité iranienne. 

Avec cette mesure, des milliers d’enfants nés en Iran de mères iraniennes vont perdre leurs droits et seront dépouillés de leurs certificats de naissance (l’équivalent de la carte d’identité).

Des millions d’Afghans et d’Irakiens, ces 27 dernières années, ont épousé des Iraniennes. Leurs enfants ne peuvent plus désormais prétendre aux droits de la citoyenneté, de l’éducation, de la santé et autres. 

Cela fait de longues années que les mollahs abusent des réfugiés afghans et Irakiens pour exporter leur intégrisme et leur terrorisme mais aujourd’hui, ils sont forcés de quitter le pays, malgré le fait qu’ils soient mariés à des Iraniennes.

Mme Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des femmes du CNRI, a déclaré que “selon le code civil en Iran, la clause 1 de l’article 976, ‘tous les résidents en Iran, exceptés ce qui possèdent une nationalité étrangère, sont considérés comme iraniens.’ Ce qui veut dire qu’être Iranien signifie avant tout de vivre en Iran sauf au cas où la personne possède d’autres documents.”

“Selon la 3e clause de cette loi, toute personne née en Iran de parents inconnus, sera également considérée de nationalité iranienne”, a ajouté Mme Chitsaz en soulignant que la “constitution de ce régime garantie que ‘la citoyenneté est le droit véritable de chaque Iranien et le gouvernement ne peut priver personne de ce droit excepté à sa propre demande ou lorsqu’il/elle devient citoyen d’un autre pays.’ Il n’est pas clair pourquoi les mollahs au pouvoir disqualifient les Iraniennes et leurs enfants considérés comme Iraniens par leur propre loi.”

Mme Chitsaz a condamné cette décision inhumaine qui brise de nombreuses familles et qui viole de manière flagrante les droits des femmes et des enfants. Elle appelle les organisations de défense des droits humains et des enfants à protester contre cette situation.

Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
22 mai 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe