jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceNous devons soutenir activement l’opposition démocratique iranienne – député italien

Nous devons soutenir activement l’opposition démocratique iranienne – député italien

CNRI – « Nous devons agir et soutenir activement l’opposition démocratique aux mollahs, le Conseil national de la Résistance iranienne sous la direction de Mme Radjavi et reconnaître que c’est la seule alternative pour l’avenir de l’Iran », a déclaré Carlo Ciccioli, député italien le 23 juin 2012 à Villepinte près de Paris.

Le  président du Comité italien des citoyens et des parlementaires pour un Iran Libre s’exprimait devant des dizaines de milliers d’Iraniens venus défendre les droits des Achrafiens et soutenir un changement démocratique en Iran. L’imposante délégation italienne se tenait aux côtés de Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, et des centaines de personnalités politiques et juridiques venues du monde entier. Voici les temps forts de son intervention : 

Je tiens à vous saluer au nom du Comité italien des citoyens et des parlementaires pour un Iran libre ainsi qu’au nom de la majorité des membres du Parlement et du Sénat italiens, et de mes collègues du Parlement de Saint Marin ici présents.
Nous avons souligné en Italie et à Saint Marin que l’Occident ne devait pas se contenter de regarder le gouvernement irakien supprimer les adversaires des mollahs à Achraf et à Liberty et ne devait pas laisser les Nations Unies et sa charte perdre leurs valeurs.
L’inaction des Nations Unies à l’égard de gouvernement irakien qui viole en permanence ses engagements envers l’ONU est incompréhensible. Le Représentant spécial du Secrétaire général devrait réagir à la violation des droits fondamentaux des résidents. Il doit aussi se positionner avec véhémence contre toute ingérence du régime iranien dans le sort des demandeurs d’asile parce que ce serait une violation du droit des réfugiés. Tant que les mollahs sont autorisés à une telle ingérence dans cette affaire, il est impossible que la situation s’améliore à Liberty.

Il y a trois ans, en 2009, en cette période, le printemps en Iran aurait pu donner des fruits si l’Occident n’avait pas gardé le silence et l’avait soutenu clairement par des moyens pratiques. A cette époque, l’Italie avait ouvert les portes de son ambassade à Téhéran aux personnes réprimées et en 2011, elle a décidé d’accepter les des résidents d’Achraf blessés dans ses hôpitaux pour les soigner. Mais cela ne suffit pas.

Alors que la cour d’appel américaine, tout comme l’Europe, a donné son avis en faveur de la radiation de l’OMPI de la liste terroriste américaine, nous devons agir et soutenir activement l’opposition démocratique aux mollahs, le Conseil national de la Résistance iranienne sous la direction de Mme Radjavi et reconnaître que c’est la seule alternative pour l’avenir de l’Iran. Cela aidera le peuple iranien à atteindre le principal objectif et cela nous dotera aussi d’une arme efficace pour traiter les projets nucléaires des mollahs et leur soutien honteux au terrorisme international.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe