lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeNorvège-Iran : La pire ennemie des mollahs

Norvège-Iran : La pire ennemie des mollahs

Par Per Olav Odegard

Le régime iranien ne fait du tort qu’à lui-même en se mêlant de savoir qui les politiciens du parlement rencontrent.

Verdens Gang, 5 novembre –  En réagissant avec de vives protestations et des menaces, le régime iranien montre son véritable visage. Ces réactions viennent de ce que  les mollahs, malgré tous leurs efforts pour détruire cette opposition, n’ont pas pu mettre à terre le Conseil national de la résistance iranienne et le considère comme une menace sérieuse.

Par Per Olav Odegard

Le régime iranien ne fait du tort qu’à lui-même en se mêlant de savoir qui les politiciens du parlement rencontrent.

Verdens Gang, 5 novembre –  En réagissant avec de vives protestations et des menaces, le régime iranien montre son véritable visage. Ces réactions viennent de ce que  les mollahs, malgré tous leurs efforts pour détruire cette opposition, n’ont pas pu mettre à terre le Conseil national de la résistance iranienne et le considère comme une menace sérieuse.

Pour le Conseil national de la résistance iranienne, l’ingérence de l’ambassade d’Iran est un cadeau en matière de communication. Désormais, le degré d’intérêt pour la présence de Maryam Radjavi dans la réunion du parlement est bien plus élevé que ce que l’on attendait.

Très peu de temps après que les membres de la commission des Affaires étrangères du parlement aient reçu un email confirmant la réunion avec la célèbre dirigeante de l’opposition, l’ambassadeur d’Iran était au téléphone du parlement. Verdens Gang écrivait hier que lors de cette rencontre urgente, il a ouvertement proféré des menaces comme quoi si cette rencontre se faisait, les relations entre la Norvège et l’Iran connaîtraient des sérieux problèmes.

Lorsque Radjavi a rencontré il y a deux semaines les sénateurs de Belgique, le régime de Téhéran avait réagi avec colère. L’ambassadeur de Belgique avait été convoqué au ministère des affaires étrangères iranien (…)

En 2002, son organisation a révélé que le régime iranien menait des activités secrètes pour enrichir de l’uranium, ce qui a par la suite été confirmé et à ce jour le conseil de sécurité de l’ONU examine des solutions pour sanctionner le programme atomique de l’Iran. Cet été, elle a réuni 10.000 de ses sympathisants de toute l’Europe et a déclaré que l’Iran n’a pas besoin de la puissance nucléaire, mais qu’il a besoin de démocratie séculaire.

Ce qui revêt le plus d’importance pour ce mouvement de résistance c’est d’être débarrassé de l’étiquette de terroriste et d’être reconnu en occident comme l’opposition légitime au régime des mollahs en Iran. C’est pour cela que Radjavi vient en Norvège.

Ce mouvement tend à attirer l’attention et dans ce domaine, il a réussi de manière inattendue à recevoir l’aide du régime. On ne sait pas si en Iran il jouit d’un grand soutien, mais ce qui est clair c’est que le régime le prend au sérieux.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe