mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeMutlaq : J'accepterai la première invitation des Moudjahidine du peuple de l'Iran

Mutlaq : J’accepterai la première invitation des Moudjahidine du peuple de l’Iran

CNRI – Le quotidien koweïtien Al Rai a publié un article mercredi 11 juillet annonçant que Saleh Mutlaq, le leader du Front du Dialogue national irakien, ignorait les menaces du gouvernement Al-Maliki Nouri de poursuivre en justice les personnalités irakiennes qui entretiennent des contacts avec les Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI).

Il considère l’ordre du gouvernement irakien d’interdire le contact avec l’OMPI comme "s’inscrivant dans la politique de fidélité au régime iranien que suit le gouvernement Al-Maliki", a ajouté le quotidien Koweïtien.

Al Rai, Koweït, 11 juillet  – Saleh Al Mutlaq, le leader du Front du Dialogue national irakien a ignoré les menaces du gouvernement Nuri Al-Maliki de poursuivre en justice les personnalités irakiennes qui entretiennent des contacts avec les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MeK).

Il a dit à Al Rai qu’il accepterait la première invitation à participer aux programmes de l’organisation qui se dérouleront en ou hors d’Irak.

Il considère l’ordre du gouvernement irakien d’interdire le contact avec l’OMPI comme « s’inscrivant dans la politique de fidélité au régime iranien que suit le gouvernement Al-Maliki’s ».

Il a noté que la protection fournie aux membres de cette organisation est basée sur les conventions internationales, leur donnant un statut de réfugié politique. Il a aussi souligné la nature légale de la présence de l’OMPI en Irak.

Il a déclaré que c’est le régime iranien qui est une menace en Irak et non l’OMPI connue pour son respect des lois irakiennes tout au long de sa présence dans ce pays.

M. Saleh Al Mutlaq a participé à une grande convention que l’opposition iranienne a organisée le mois dernier dans "le Camp Achraf" dans la province de Diyala à laquelle assistaient des dizaines de milliers d’Irakiens opposés au rôle que joue l’Iran dans leur pays.

La participation de M. Al Mutlaq à la convention lui a causé de vives critiques du gouvernement irakien.