samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeMunich : Appel à des sanctions contre l'Iran et au soutien de...

Munich : Appel à des sanctions contre l’Iran et au soutien de l’opposition

Munich : Appel à des sanctions contre l’Iran et au soutien de l’oppositionCNRI, 7 février – Des centaines de partisans de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran et du CNRI, coalition de groupes démocratiques iraniens, et des personnalités ont manifesté à Munich alors que se tenait la 42e conférence sur la politique de sécurité qui avait pour thème cette année, « les menaces posées par le régime du clergé iranien ».

 

Environ 300 dignitaires de 50 Etats, y compris plus de 40 ministres de la défense et des affaires étrangères, ont assisté au forum. On remarquait la chancelière allemande, Angela Merkel, les ministre allemands de la défense, Franz-Josef Jung, et des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, le secrétaire américain à la défense, Donald Rumsfeld, la ministre française de la défense, Michèle Alliot-Marie, son homologue britannique, John Reid, et le secrétaire général de l’OTAN, le général Jaap de Hoop Scheffer.
Les manifestants ont appelé à des sanctions sévères et globales contre le régime intégriste de Téhéran. Ils ont souligné qu’il était temps d’arrêter la politique de complaisance et que toute tentative de conciliation serait perçue comme un signe de faiblesse de la communauté internationale.
Un manifestant de Hambourg qui entretient des liens très proches avec les milieux d’affaires a dit aux journalistes sur place que le régime dépendait beaucoup de ses relations économiques avec l’occident. « Les religieux ont plus besoin de l’occident que l’occident du régime. C’est une question de survie pour le régime. Il y a eu de vastes manifestations à travers le pays à cause de l’incompétence du régime en matière de gestion de l’économie. Plus de 80% des Iraniens vivent sous le seuil de pauvreté selon les chiffres officiels », a dit Amir qui est en contact étroits avec le monde des affaires en relation avec le Moyen-Orient à Hambourg. « La situation actuelle a affecté le commerce avec l’Iran et beaucoup de sociétés iraniennes ont transféré leurs actifs hors du pays à cause d’un avenir incertain. »
La solution au problème de l’Iran c’est un changement de régime par le peuple et sa résistance organisée, a dit une manifestante. Badri, 45 ans, originaire de Téhéran et depuis trois ans en exil a mis l’accent sur son soutien à la troisième voie de Maryam Radjavi pour un changement démocratique en Iran. Pour elle, personne ne veut de guerre, ni les Iraniens, ni les autres peuples du monde. « Laissez l’Iran aux Iraniens, ils s’occuperont des mollahs. Retirez l’OMPI des listes des groupes terroristes et levez toutes les restrictions imposées à la Résistance iranienne par l’Occident, vous verrez ensuite comment les mollahs seront renversés. »
La manifestation a reçu un grand soutien du public et des médias, particulièrement la télévision et les radios locales qui se ont diffusé des reportages à ce sujet.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe