jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsMicrosoft dénonce la cybercriminalité du régime iranien

Microsoft dénonce la cybercriminalité du régime iranien

Microsoft dénonce la cybercriminalité du régime iranien

Le géant technologique Microsoft a déclaré que les pirates informatiques du régime iraniens ont causé des centaines de millions de dollars de dommages après avoir attaqué des systèmes, des entreprises et des gouvernements du monde entier au cours des deux dernières années.

John Lambert, directeur du Threat Intelligence Center de Microsoft, a qualifié ces attaques d’« événements massivement déstabilisants ».

Les chercheurs de Microsoft ont expliqué que les pirates iraniens avaient volé des secrets et effacé des données des réseaux informatiques dans le cadre d’une campagne ciblée contre des milliers de personnes dans environ 200 entreprises, au moyen de courriels d’hameçonnage.

John Hultquist, directeur de l’analyse du renseignement à la société américaine de cybersécurité FireEye, a déclaré : « Ils affutent définitivement leurs compétences et améliorent leurs capacités. Quand ils se tourneront de nouveau vers les États-Unis, nous serons peut-être surpris de voir à quel point ils sont plus avancés. »

Les principales cibles étaient les sociétés pétrolières et gazières, les constructeurs de machines lourdes et les sociétés internationales en Inde, en Arabie saoudite, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Microsoft a déclaré que plus de 2 200 personnes ont été ciblées.

Microsoft a retracé les attaques jusqu’à Holmium lié à l’Iran et a noté qu’APT33, un autre groupe iranien, a aidé à compléter une partie du piratage.

APT33 a déjà été désigné par FireEye comme la source des logiciels malveillants destructeurs qui ont ciblé des groupes au Moyen-Orient et dans le monde entier en 2017.

Cette nouvelle survient peu après les avertissements lancés en janvier par la Cyber Security and Infrastructure Security Agency du Department of Homeland Security et FireEye au sujet d’une campagne mondiale de détournement de DNS par l’Iran en réponse aux efforts déployés par les États-Unis pour isoler l’Iran.

Il faut isoler le régime des mollahs en Iran, fondé sur l’utilisation continue de missiles balistiques, le bellicisme au Moyen-Orient, le financement du terrorisme et les violations des droits humains.

Pour renforcer sa cyber sécurité, la communauté internationale devrait faire en sorte que le peuple iranien ait accès à un Internet libre et équitable, et soutenir les forces de la Résistance iranienne dans leur lutte pour libérer l’Iran du joug d’une dictature islamiste.

C’est la seule chose qui mettra fin aux cyberattaques de l’Iran contre d’autres pays, car les mollahs ne cesseront pas tant qu’ils ne seront pas renversés par le peuple.

 

Lire aussi: 

Le régime iranien craint les médias sociaux

Le régime iranien reconnaît son échec à censurer Internet

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe