samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeMenace de l'Iran dans des pourparlers sur la liste du terrorisme de...

Menace de l’Iran dans des pourparlers sur la liste du terrorisme de l’UE, selon des exilés

Mohammad MohadessineReuters, Bruxelles, 11 juin- L’Iran menace d’enliser les négociations sur son programme nucléaire à moins que l’Union européenne ne maintienne une interdiction sur un groupe d’opposition iranien, a déclaré mercredi l’aile politique du groupe.

 

L’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) a remporté une bataille juridique de sept années le mois dernier quand trois hauts magistrats de la Cour d’appel britannique ont rejeté un recours du gouvernement contre une décision antérieure déclarant que la Grande-Bretagne avait eu tort d’interdire le groupe.

L’UE doit revoir sous peu sa propre liste des organisations terroristes et décider de maintenir ou non l’interdiction de l’OMPI. «L’Iran a utilisé tous les leviers diplomatiques et économiques pour empêcher l’application de la décision de justice», a déclaré Mohammad Mohaddessine, de la branche politique de l’OMPI, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

« Le plan de Téhéran est de prétendre que, si l’OMPI est retirée de la liste, les chances de succès des négociations nucléaires seront beaucoup plus tenues», a déclaré Mohaddessine dans une conférence de presse. « J’espère que le régime iranien ne parviendra pas à passer ce très sale accord. »

Mohaddessine a déclaré que l’Iran visait la France en particulier, et avait tenu de nombreuses réunions avec des diplomates français à Téhéran et à Paris.

Un porte-parole de la présidence de l’UE a déclaré que le processus de révision de la liste terroriste de l’UE était en cours mais s’est refusé à tout commentaire sur les résultats ou sur les accusations du CNRI.

Les ministres des affaires étrangères de l’UE devraient examiner la liste lundi prochain, mais la décision a été reportée dans l’attente de la décision finale du Parlement de Grande-Bretagne sur le retrait de l’OMPI de la liste noire britannique, a dit un autre diplomate européen.

« Nous attendons le parlement britannique parce que la décision de l’Union est fondée sur la sienne », a dit le diplomate.

Le chef de la politique étrangère de l’UE Javier Solana devrait se rendre à Téhéran dans quelques jours pour offrir des avantages économiques et autres à l’Iran s’il renonce à ses activités nucléaires sensibles.

L’OMPI, qui a révélé le programme nucléaire clandestin de l’Iran en 2002, est également proscrite par les États-Unis.

En décembre 2006, une Cour de Justice a annulé la décision du bloc de mettre l’OMPI sur la liste noire, jugeant qu’il n’avait pas donné au groupe un droit de défense ou des raisons appropriées.

Mais l’UE a maintenu son interdiction, disant que le groupe avait été mis sur une version actualisée de la liste et en a donné les raisons.

La radiation de la liste de l’UE débloquerait les avoirs gelés de l’OMPI.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe