lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsManifestation contre le gouvernement iranien à Dublin

Manifestation contre le gouvernement iranien à Dublin

Irish Times, 14 juin – Une trentaine de personnes se sont rassemblées dans la rue O'Connell à Dublin samedi 12 juin pour protester contre le gouvernement iranien, exactement un an après l’élection présidentielle contestée dans le pays en 2009.

Dans le cadre d'une journée mondiale d'action, les membres de la branche irlandaise d'Amnesty International se sont rassemblés devant le GPO pour lancer la campagne de l'organisation visant à libérer les prisonniers iraniens, emprisonnés pour avoir exprimé leurs convictions politiques. Environ 5.000 prisonniers – journalistes, étudiants, militants politiques et religieux – ont été emprisonnés pour s'être opposés au régime actuel. De nombreux détenus affirment avoir été torturés et un certain nombre ont été exécutés, selon un rapport d'Amnesty.

Colm O'Gorman, directeur exécutif d’Amnesty International en Irlande, a déclaré : « Le gouvernement iranien est déterminé à faire taire toute opposition. S’il existe de véritables accusations contre les prisonniers, ils devraient bénéficier d’un procès équitable, sans menace d'exécution. » Une petite foule de manifestants, essentiellement des Iraniens vivant en Irlande, ont organisé une manifestation séparée à côté de la protestation d'Amnesty International. Ils scandaient « A bas le régime terroriste de l'Iran, et à bas le dictateur ».

Amir Seifi, un manifestant de Téhéran a vécu en exil ces dix dernières années parce qu'il était un activiste politique de l'opposition au gouvernement iranien.

« J'ai été actif politiquement comme étudiant et j’ai dû fuir l'Iran parce que je craignais pour ma vie. Les autorités iraniennes n’hésiteraient pas nous faire quelque chose parce que nous avons protesté contre le régime. Je ne pourrai jamais rentrer tant que le gouvernement actuel est au pouvoir. » Le père de Laleh Tarighi a été exécuté pour s'être opposé au régime, immédiatement après la révolution iranienne de 1979. Elle dit que sa famille à Téhéran est encore régulièrement harcelée par les autorités iraniennes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe