vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLacy Clay : la liberté en Iran n'est pas une question de...

Lacy Clay : la liberté en Iran n’est pas une question de « si », mais une question de « quand »

Lacy ClayCNRI – « J'ai toujours parlé des droits de l'homme et contre la brutalité et l'oppression du régime iranien actuel. Et je vais continuer à m'opposer fermement aux efforts évidents de l'Iran pour obtenir une arme nucléaire et les moyens de l’obtenir », a déclaré Lacy Clay, membre démocrate de la Chambre des Représentants des Etats-Unis.

Il s’exprimait dans une conférence au Congrès américain le 10 juin, où plusieurs membres de la Chambre des Représentants ont insisté sur la nécessité de maintenir la protection des États-Unis sur la Cité d'Achraf en Irak. L'appel bipartisan a été fait après l'annonce de l'armée américaine comme quoi les Etats-Unis ont l'intention d'évacuer le camp Grizzly d'Achraf et de le remettre aux forces de sécurité irakiennes le 1er juillet. Lors de la conférence, qui coïncidait avec l'anniversaire du soulèvement en Iran, de nombreux parlementaires ont également appelé à retirer la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), de la liste du Département d'Etat des organisations terroristes étrangères (FTO).

Voici l’intervention de Lacy Clay :

Je suis fier de m'associer à nos collègues, d'autant plus que nous présentons cette résolution aujourd'hui. Je citerai, en tant que disciple, Martin Luther King. Il a dit très justement que l’injustice où que ce soit menace partout la justice. L’injustice à Téhéran est donc une menace pour notre justice ici aux États-Unis.

Parlons de ce vote à venir sur de nouvelles sanctions contre l'Iran. L'administration Obama travaille sur le dossier avec les membres du Conseil de sécurité de l'ONU car l'Iran a relancé les éléments de son programme de conception d'armes nucléaires dont les agences de renseignement américain avaient précédemment conclu qu’il était en sommeil.

La nouvelle résolution met l'accent sur trois objectifs : les gardiens de la révolution iraniens, une puissante force militaire avec de vastes intérêts commerciaux, l’industrie des transports maritimes iraniens et certaines de ses entreprises commerciales, y compris les banques (…)

Selon un responsable de l'administration le dossier donné aux membres du Conseil de sécurité fait valoir que les Iraniens font à la fois des recherches à double usage et des choses que vous ne pouvez expliquer que par un intérêt pour les armes nucléaires. Certaines de ces nouvelles informations semblent venir de Shahram Amiri, un scientifique iranien de 32 ans censé avoir été impliqué dans certains projets nucléaires. M. Amiri avait disparu l'an dernier lors d'un pèlerinage religieux en Arabie saoudite. Des responsables occidentaux ont confirmé qu'il a fourni des informations mais ne confirment pas celles disant qu’il vit maintenant aux États-Unis.

J'ai toujours parlé des droits de l'homme et contre la brutalité et l'oppression du régime iranien actuel. Et je vais continuer à m'opposer fermement aux efforts évidents de l'Iran pour obtenir une arme nucléaire et les moyens de l’obtenir.

Le mouvement de la réforme en Iran grandit de plus en plus, mené par la jeunesse. On ne peut pas le ramener en arrière et on ne peut pas remettre le génie dans la bouteille.

Je continue à croire que la liberté en Iran n'est pas une question de « si », mais une question de « quand ». Nous vous remercions également pour votre amitié et nous vous soutenons vous et le peuple courageux d’Iran dont le destin est d’être libre.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe