mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeMaliki doit absolument résister à la pression des mollahs en Iran

Maliki doit absolument résister à la pression des mollahs en Iran

Maliki doit absolument résister à la pression des mollahs iraniensDe Sarah Larkins

CNSNews.com – Critiqué par les démocrates au Congrès pour son refus de condamner le Hezbollah, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki fait face à de nouvelles épreuves internationales, en particulier à la « pression croissante venant de l’Iran voisin », ont déclaré cette semaine des experts du Moyen-Orient.

« Nous savons très bien que c’est [l’Iran qui] finance l’insurrection en Irak. Ils attisent la flamme d’une éventuelle guerre civile en Irak, et maintenant bien sûr, et de manière inquiétante, ils propagent aussi leur influence via leur branche armée du Hezbollah et leur branche armée du Hamas au Liban et en Palestine », a déclaré Struan Stevenson, membre du Parlement européen pour l’Ecosse lors d’un meeting mardi de l’Iran Policy Committee. Le groupe se consacre à amener un changement de régime en Iran.
 
Stevenson copréside également l’intergroupe Amis d’un Iran libre au Parlement européen.

« Maliki ne doit pas courber l’échine devant la pression de Téhéran », a affirmé Stevenson. « Il doit résister au nom du gouvernement démocratiquement élu qu’il représente. »

Stevenson a blâmé le département d’Etat américain pour sa décision de placer l’organisation Moudjahidine-e Khalq (MEK) et ses groupes affiliés sur sa liste des organisations terroristes internationales. Cette décision est « folle », a-t-il dit.

« Nous avons décidé de les paralyser. Nous avons décidé de les enchaîner. Nous avons placé le MEK et aussi, ici aux Etats-Unis, le Conseil national de la Résistance, sur la liste de la terreur sans aucune justification », a déclaré Stevenson. « Ils figurent sur la liste du terrorisme sans n’avoir jamais commis aucun acte terroriste. »

Comme l’a rapporté précédemment Cybercast News Service, le MEK a été expulsé d’Iran après la Révolution islamique de 1979. Le groupe a été placé sur la liste des groupes terroristes étrangers du département d’Etat en 1997 pour avoir plaidé en faveur de la chute du régime iranien.

A ce point de l’histoire, l’administration Bush doit s’assurer que Maliki comprenne qui sont ses vrais alliés et qui sont ses vrais ennemis, a affirmé Stevenson.