jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireM. Sarkozy a appelé tous les pays à mettre en oeuvre les...

M. Sarkozy a appelé tous les pays à mettre en oeuvre les sanctions contre l’Iran

Nicolas SarkozyAFP, 25 août – Le président français Nicolas Sarkozy a jugé mercredi que le danger que fait courir l'Iran "est ailleurs" qu'à la centrale de Bouchehr mise en service avec l'aide de la Russie, mettant en garde contre une "prolifération généralisée" si l'Iran poursuit sa course nucléaire.

"La France salue le démarrage de la centrale de Bouchehr dont le combustible est et sera en totalité fourni avec la Russie", a-t-il déclaré. "Le problème n'est pas là, le problème est ailleurs", a ajouté le président devant les ambassadeurs français rassemblés à l'Elysée.

"Chacun connaît les conséquences d'une politique qui laisserait l'Iran poursuivre sa course nucléaire: ce serait la prolifération généralisée dans la région, ou l'intervention militaire. Dans tous les cas, ce serait une crise de politique internationale absolument majeure", a-t-il martelé.

M. Sarkozy a appelé tous les pays à mettre en oeuvre les sanctions contre l'Iran.

"Notre objectif est de faire comprendre à l'Iran que ses choix ont un coût élevé et croissant et qu'il existe une alternative, qui s'appelle l'engagement de négociations concrètes, sérieuses, allant au coeur du sujet", a-t-il poursuivi.

Il a estimé qu'une réunion qui se tiendra en septembre à Vienne sous l'égide de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur la fourniture d'uranium pour le réacteur civil de Téhéran permettra de déterminer sa disposition d'esprit.

"Je souhaite qu'un bon accord soit trouvé dans les mois qui viennent, que l'Iran respecte le droit, que les préoccupations internationales soient levées", a-t-il dit.

"Et celles des voisins de l'Iran doivent être prises en compte et ils devront être consultés sur tout accord", a-t-il souligné.

"Mais si un accord crédible ne pouvait être conclu, alors l'isolement de l'Iran s'accroîtrait inexorablement. Et face à une menace qui se préciserait, il faudrait aussi nous organiser pour protéger et défendre les Etats qui se sentiraient menacés", a averti M. Sarkozy.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe