samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireL'Union européenne appelle l'Iran à conclure sans délai un accord avec l'AIEA

L’Union européenne appelle l’Iran à conclure sans délai un accord avec l’AIEA

VIENNE – AFP – 06 juin 2012 – L’Union européenne (UE) a appelé mercredi l’Iran, soupçonné de vouloir se doter de l’arme atomique, à conclure sans autre délai un accord avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) permettant à l’agence de vérifier la nature de son programme nucléaire.

Selon le directeur général de l’agence Yukiya Amano, l’Iran a déclaré que les différences persistantes entre les deux parties ne constituaient pas un obstacle à la conclusion d’un accord, rappelle l’UE selon le texte d’une déclaration diffusée à Vienne.

Nous constatons que depuis la visite (de Yukiya Amano le 21 mai) à Téhéran, aucun accord n’a été signé. Nous appelons l’Iran à conclure l’accord sans autre délai, indique l’UE dans cette déclaration au conseil des gouverneurs de l’AIEA, qui se réunit à huis clos dans la capital autrichienne jusqu’à vendredi.

Un nouveau round de négociations au sujet de cet accord-cadre doit avoir lieu vendredi entre l’Iran et l’AIEA à Vienne.

Il est important que l’Iran garantisse un accès rapide à tous les sites, individus et informations aux dates et aux conditions requises par l’agence, selon le texte, en référence au site militaire de Parchin près de Téhéran où l’agence soupçonne des activités nucléaires illicites.

Au-delà du dialogue actuel accru entre l’AIEA et l’Iran, L’UE reste profondément inquiète du fait que, six mois après le vote d’une résolution demandant au pays de coopérer pleinement avec l’agence pour faire la lumière sur la nature de son programme nucléaire, Téhéran n’a livré aucune réponse substantielle aux demandes formulées dans cette résolution.

L’AIEA avait présenté dans un rapport très critique en novembre une série d’éléments indiquant que la République islamique avait travaillé à la mise au point de l’arme nucléaire avant 2003, et peut-être après. Le pays avait démenti, qualifiant le document de falsifié et politisé.

La veille, le chargé d’affaires américain auprès de l’AIEA Robert Wood avait aussi appelé de ses voeux la signature d’un accord vendredi, tout en se disant peu optimiste.

Les grandes puissances et Israël soupçonnent l’Iran, malgré ses dénégations répétées, de vouloir se doter de la bombe atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe