jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsL'UE déplore des exécutions publiques en Iran

L’UE déplore des exécutions publiques en Iran

AFP, 29 avril –  Le chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton a déploré vendredi les récentes exécutions de quatre jeune gens en Iran dont au moins deux étaient mineurs au moment des faits. « Je déplore les exécutions publiques de quatre jeunes gens à Bandar Abbas en Iran la semaine dernière », a dit la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères dans un communiqué.

Elle a souligné qu' »au moins deux » des personnes exécutées avaient moins de 18 ans au moment des faits. « Ceci constitue une violation flagrante des obligations internationales de l’Iran », a estimé Mme Ashton qui a de nouveau plaidé pour un moratoire sur la peine de mort en Iran.

Quatre hommes condamnés à mort pour viol et meurtre ont été exécutés en public jeudi dernier dans la ville méridionale de Bandar Abbas.

Les quatre condamnés, dont l’identité n’a pas été fournie, ont été pendus, et aucune autre information n’a été donnée sur les crimes qu’ils ont commis.

Ces pendaisons portent à 101 le nombre des exécutions en Iran depuis le début de l’année, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir des informations publiées par les médias locaux.

Mme Ashton a dénoncé « le taux alarmant d’exécutions en Iran cette année ».

L’Iran est l’un des pays où se déroule le plus grand nombre d’exécutions dans le monde, avec la Chine, l’Arabie saoudite et les Etats-Unis.

Le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l’adultère sont passibles de la peine de mort en Iran, où les autorités estiment qu’une application sévère de la loi est indispensable au maintien de la sécurité.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe