jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'UE a raison de ne pas apaiser l'Iran

L’UE a raison de ne pas apaiser l’Iran

Par Con Coughlin

The Telegraph, 23 juin – Il est bon de voir l’Union européenne faire enfin face à la réalité de la menace que constitue le programme nucléaire iranien. L’adoption de nouvelles sanctions tant attendues par l’UE à l’encontre de Téhéran est définitivement la bienvenue.

 

Malgré le refus constant de l’Iran de se conformer à ses obligations internationales en vertu du traité de non-prolifération nucléaire (TNP), beaucoup de gouvernements européens ont préféré adopter une politique de complaisance plutôt que de s’engager dans une confrontation ferme vis-à-vis des mollahs et de leur comportement. Cette démarche s’explique en partie par le fait que beaucoup de gouvernements européens ne veulent pas compromettre leurs relations commerciales lucratives avec Téhéran, et en partie car ils souhaitent éviter une répétition de la méthode diplomatique robuste employée à l’encontre de Saddam Hussein et qui a conduit il y a cinq ans à l’invasion funeste de l’Irak.

Mais il semble maintenant qu’ils commencent enfin à comprendre. La semaine dernière Javier Solana, le chef de la diplomatie européenne s’est rendu à Téhéran avec un nouveau paquet d’offres approfondies afin de résoudre la dispute sur l’obstination de l’Iran à poursuivre son programme d’enrichissement d’uranium. A ce jour, il n’a toujours pas reçu de réponse.

L’UE a maintenant décidé de frapper en retour en imposant un gel sur tous les avoirs européens de la banque Melli, la plus grande banque d’Iran, en ajoutant aussi à cette sanction, plusieurs autres mesures pénalisantes. (Malheureusement pour l’UE, comme je l’ai écrit il y a deux semaines dans le Daily Telegraph, la majeure partie des avoirs de la banque Melli ont déjà été rapatriés en Iran avant même que les mesures ne prennent effet.)

Peut-être que les Iraniens vont enfin s’alarmer lorsqu’ils verront que même les pacifistes européens ne veulent plus tolérer leur refus de coopérer sur leur programme nucléaire.

——————————————————
Con Coughlin est le rédacteur en chef en charge de l’actualité internationale du Daily Telegraph. Il est un expert mondialement connu en matière de terrorisme islamique et sur le Moyen-Orient.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe