mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'opposition iranienne demande compensation à l'UE

L’opposition iranienne demande compensation à l’UE

Helsingin Sanomat, 18 juin – Un groupe de l’opposition iranienne, l’OMPI réclame des millions de dommages et intérêts à l’Union européenne pour n’avoir pas accepté de le retirer de la liste du terrorisme comme l’a décidé la Cour européenne de Justice.

“Comment est-il possible que l’UE qui chérit la démocratie méprise la décision de justice ?” demande Shahin Gobadi, un membre du CNRI, une branche de l’OMPI, travaillant en France. “C’est un scandale.”

L’UE n’a pas fait appel dans les délais prévus par la justice, mais a décidé de maintenir l’organisation sur la liste du terrorisme. L’OMPI est de nouveau allée en justice pour  réclamer un million d’euros de dommages et intérêts.

L’Union a ajouté l’OMPI sur la liste du terrorisme en 2002 à la demande de la Grande-Bretagne. En décembre dernier la Cour des Communautés européennes a stipulé qu’il n’y avait aucune raison à cet acte. L’OMPI n’a pas eu recours à la violence depuis 2001.

Hormis la demande de la cour d’apporter des preuves de relations de l’organisation avec le terrorisme, il n’y a pas eu de preuve.

Selon l’organisation, son idéologie est basée sur “interprétation démocratique et tolérante de l’islam”. L’OMPI déclare qu’elle prône des élections libres, l’égalité entre les hommes et les femmes et la séparation de religion et de l’État.

Il existe des preuves étayant les allégations comme quoi l’Iran a fait pression sur l’UE et que l’UE a consenti à maintenir l’organisation sur la liste du terrorisme. Le ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne Jack Straw a dit dans une interview sur la B.B.C. que pendant les négociations, l’Iran avait exigé le maintien de l’OMPI sur la liste du terrorisme. Il a aussi mentionné que l’UE a accepté cette demande.

De plus, en 2004 la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont proposé à l’Iran que l’OMPI soit maintenue comme “une organisation terroriste” si l’Iran acceptait les demandes concernant leur programme nucléaire pendant les négociations internationales. Cette information confidentielle a été révélée au public par l’Agence France Presse.

“C’était un geste de l’UE quand ils étaient en pourparlers sur le programme nucléaire de l’Iran. Dans la pratique, c’est l’Iran qui nous a mis sur la liste du terrorisme. Ce marchandage est dangereux et des gens sont tués à cause de cela”, dit Gobadi.

Il y a 48 organisations sur la liste du terrorisme de l’UE, comme le Hamas palestinien. La maintenir sur la liste du terrorisme signifie que tous les avoirs de l’organisation sont gelés et ses activités interdites.

Selon Gobadi, la somme de 10 millions d’euros de l’OMPI et de ses membres a été gelée. La mise à jour de la liste du terrorisme sera faite cet été, mais le retrait de l’OMPI de la liste n’aura  probablement pas lieu. La décision sur l’ajout d’une organisation sur la liste du terrorisme est faite sur proposition des membres de l’UE dans un groupe de travail secret où les ambassadeurs d’UE acceptent sans discussion.

On a accusé le système d’être fermé et dans le cas de l’OMPI, la Grande-Bretagne n’a pas accepté de donner de preuve de l’accusation de terrorisme et a fait appel à des raisons de sécurité.

La Finlande parmi d’autres membres de l’UE a aussi voulu maintenir l’OMPI sur la liste du terrorisme. En Finlande, le système a été accusé de faiblesses légales.

Des députés de pays de l’UE apportent leur soutien à l’OMPI et à sa campagne. Piia-Noora Kauppi qui suit la situation, est stupéfiée que la preuve d’innocence ait été réclamée à l’OMPI alors qu’il faudrait la demander à l’UE.

“Les arguments se sont avérés faux. Il est honteux que l’on n’obéisse pas aux valeurs élémentaires de l’UE.”

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe