vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'opposition iranienne appelle à des "sanctions tous azimuts" contre Téhéran

L’opposition iranienne appelle à des « sanctions tous azimuts » contre Téhéran

mohammad Mohadessine de la résistance iranienne appelle à desAgence France Presse – Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, opposition) a appelé jeudi le Conseil de sécurité de l’Onu à "imposer des sanctions tous azimuts" au régime iranien, réaffirmant que Téhéran sera en mesure de produire une bombe nucléaire à la fin 2007.

"Il n’est pas trop tard. La communauté internationale peut encore arrêter le processus" par des sanctions, a affirmé Mohammad Mohadessine, chargé des affaires étrangères au CNRI, lors d’une conférence de presse à Paris à la veille de la date-limite fixée par l’Onu pour que Téhéran cesse ses activités d’enrichissement de l’uranium.

Selon lui, "le régime est en train de produire ou de se procurer les composantes nécessaires à la fabrication la bombe". Il a assuré que si aucune mesure n’était prise, "fin 2007", le régime iranien serait "en mesure de produire une bombe nucléaire".

"La Résistance iranienne appelle la communauré internationale, et particulièrement le Conseil de sécurité des Nations unies à imposer des sanctions tous azimuts au régime iranien".

Téhéran affirme vouloir se doter de centrales nucléaires à des fins civiles, mais les Etats-Unis l’accusent d’avoir repris l’enrichissement de l’uranium à des fins militaires.

S’appuyant sur des informations détaillées des partisans de "la résistance dans toute la société iranienne", M. Mohadessine a affirmé que Téhéran voulait construire une bombe de type "Fat Man", du nom de celle qui a été larguée en 1945 sur Nagasaki (Japon) à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Il a affirmé que, pour la production de cette bombe, Téhéran s’était procuré "20 kg de Beryllium", reprenant des déclarations de la branche suédoise du CNRI de septembre 2005.
"Selon mes informations, ils en ont obtenu en provenance de Chine", a-t-il déclaré.

Il a également cité la la Malaisie comme "pays intermédiaire" pour se procurer un acier très résistant, nécessaire pour "fabriquer la capsule externe de la bombe" qui arrive en Iran via "les Emirats arabes unis".

M. Mohadessine s’est dit favorable à un "changement démocratique du régime en place" en Iran, mais "opposé à une intervention militaire".

La Chine et la Russie restent opposées à l’application de sanctions pour faire plier l’Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe