samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL'opinion publique irakienne déplore le déplacement forcé des 36 opposants iraniens

L’opinion publique irakienne déplore le déplacement forcé des 36 opposants iraniens

Un des résidents d'Achraf enlevé par les CNRI – Le déplacement forcé des 36 otages iraniens vers un lieu inconnu en Irak a provoqué une condamnation publique généralisée en Irak. Les 36 réfugiés iraniens ont été pris en otage lors d'un raid meurtrier fin juillet par les forces irakiennes sur la Cité d'Achraf qui abrite 3.400 civils non armés, membres de la principale opposition, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

En dépit de trois décisions de justice et d'un appel public du procureur général de l'Irak à leur libération, les forces gouvernementales irakiennes refusent de les libérer.  Leur déplacement de force et dans la violence le 30 septembre vers une destination inconnue, a été abondamment critiquée par les Irakiens qui jugent la mesure honteuse.

130 partis politiques, associations, chefs tribaux et personnalités politiques, culturelles et sociales en Irak ont publié des déclarations et envoyé des lettres aux différents responsables concernés et aux organisations internationales pour condamner l'action.

Les Irakiens affirment que la délocalisation constitue un crime de guerre et une violation flagrante des droits de l'homme. Ils ont exigé la libération immédiate des 36 otages et leur retour au camp d'Achraf.

Les états mettent également en garde sur la possibilité d'une tragédie humaine en ce qui concerne les résidents d'Achraf.

Le Camp Ashraf a été attaqué les 28 et 29 juillet par les forces irakiennes à la demande du régime iranien. 11 résidents ont été tuées et 500 ont été blessés au cours du raid sanglant.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe