jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'ONU voit une priorité dans les sanctions contre l'Iran

L’ONU voit une priorité dans les sanctions contre l’Iran

L’ONU voit une priorité dans les sanctions contre l’Iran The Times – De Richard Beeston – La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne doivent élaborer en ce jour une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU visant à contraindre l’Iran à suspendre son programme d’enrichissement d’uranium controversé ou à affronter à des sanctions.

 

La confrontation avec Téhéran au sujet de ses ambitions nucléaires est à son comble et les émissaires des trois pays européens vont préparer un projet de résolution pouvant être approuvé ce mois-ci. Les diplomates britanniques indiquent que la formulation du texte serait similaire à celle utilisée le mois dernier pour une déclaration non obligatoire demandant à Téhéran de stopper ses travaux d’enrichissement. Mais cette fois, elle se rapportera au Chapitre VII de la Charte de l’ONU, qui rend l’injonction obligatoire en vertu de la loi internationale.

Un nouveau délai sera probablement donné aux Iraniens pour qu’ils respectent leurs obligations ou sinon ils feront face à l’éventualité de sanctions dans une résolution suivante.

« Nous pensons que le moment est venu de passer à une résolution du Chapitre VII », a déclaré Scott McClellan, porte-parole de la Maison Blanche, ajoutant qu’une telle initiative bénéficiait de « la force de la loi internationale pour obliger le régime à changer d’attitude ».

Le plus grand obstacle pour les Européens et leurs alliés américains est la résistance de la Russie et de la Chine, toutes deux membres permanents du Conseil de Sécurité et détenant un pouvoir de veto. Moscou et Pékin ont d’importants liens commerciaux avec l’Iran et veulent éviter toute mesure pouvant nuire à ses liens. Néanmoins, on estime dans les capitales occidentales qu’aucun pays n’oserait utiliser son veto en faveur de l’Iran et contre le reste de la communauté internationale.

Les hauts diplomates américains, britanniques, français et allemands ont tenté hier de persuader leurs homologues chinois et russes que le moment était venu pour la communauté internationale de se montrer ferme face à l’Iran.

Hier soir, les Etats-Unis ont averti qu’ils se chargeraient eux-mêmes de l’affaire si le Conseil de Sécurité refusait d’imposer des sanctions. « Si pour une quelconque raison, le Conseil ne pouvait remplir ses responsabilités, alors je pense qu’il serait notre devoir de reprendre l’affaire, et je suis certain que nous pourrions demander à d’autres pays ou à d’autres groupes de pays d’imposer des sanctions », a déclaré l’ambassadeur américain aux Nations Unies, John Bolton.

Le président Ahmadinejad a déjà affirmé que l’Iran « se fichait complètement » de la menace de sanctions.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe