mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’Ompi a réussi ce que beaucoup croyaient impossible – Sénatrice Nele Lijnen

L’Ompi a réussi ce que beaucoup croyaient impossible – Sénatrice Nele Lijnen

CNRI – « La nouvelle en provenance de Washington constitue un tournant très important pour le peuple iranien qui se bat pour la liberté. Vous êtes libérés des chaînes qu’un lobbying efficace du régime iranien vous avait imposées », a déclaré Nele Lijnen, présidente de la Commission des Femmes au Sénat belge le 3 octobre à Bruxelles.

Elle s’exprimait dans une réunion organisée par l’intergroupe des Amis d’un Iran libre au Parlement européen où Mme Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne était l’invitée d’honneur. Voici les temps forts de son intervention :

Nous sommes réunis ici aujourd’hui parce qu’une grande injustice a finalement été cassée. Le monde est désormais convaincu que l’OMPI est un mouvement démocratique important qui vise à atteindre par les moyens démocratiques la liberté en Iran pour tous les opprimés. Ainsi justice a été faite.

L’OMPI a été retirée d’une liste où elle n’aurait jamais dû être dès le départ. Ces 15 années de désignation terroriste injuste de la principale opposition iranienne par l’Occident a eu un prix pour le peuple en Iran. Cette étiquette a fourni au régime iranien une arme parfaite pour opprimer, massacrer, torturer et exécuter tous ceux qu’il suspectait d’opposition. Beaucoup de vos amis et de vos parents ont payé de leur vie la lutte contre les mollahs, et beaucoup sont toujours détenus et torturés dans les prisons iraniennes.

La nouvelle en provenance de Washington constitue un tournant très important pour le peuple iranien qui se bat pour la liberté. Vous êtes libérés des chaînes qu’un lobbying efficace du régime iranien vous avait imposées. J’aimerais souligner et remercier spécifiquement la secrétaire d’État des États-Unis Hillary Clinton pour avoir mis un terme à cette grave injustice, ainsi que tous les sénateurs et congressmen américains qui ont soutenu cette radiation.

Cette étiquette a aussi été utilisée par le gouvernement irakien pour justifier la grave répression des résidents de l’OMPI dans le camp d’Achraf et plus récemment de la persécution et du mauvais traitement continuels des réfugiés dans le camp Liberty. Il y a encore plus de 1000 femmes dans le camp Liberty qui sont sous la surveillance constante de gardes et qui sont traitées comme des prisonnières. Elles n’ont quasiment pas d’intimité.

Personne n’est autorisé à sortir du camp et aucun visiteur de l’extérieur n’a accès au camp. D’après le rapport indépendant du groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, le camp Liberty est un centre de détention. La répression de l’OMPI en Irak doit cesser. Ce mauvais traitement des personnes ainsi que le manque de soutien médical ne devraient pas être tolérés par l’ONU et la communauté internationale.

Concernant la situation en Iran, les nouvelles sont terribles. Les organisations des droits de l’homme estiment que jusqu’à 600 personnes ont été mises à mort en Iran l’année dernière, parmi lesquelles au moins 488 exécutions effectuées pour de supposées infractions liées à la drogue. Dans la première moitié de 2011, l’Iran exécutait à un rythme de deux personnes par jour.

Le Sénat belge a voté l’année dernière une résolution ébauchée avec plusieurs bons collègues pour condamner l’exécution continuelle des opposants politiques, des mineurs et des personnes innocentes en général. En outre, en 2011 au moins 143 enfants étaient dans les couloirs de la mort dans les prisons iraniennes, attendant d’aller au gibet lorsqu’ils atteindront 18 ans.

Récemment, il y a eu un autre revers pour les femmes en Iran. Les Iraniennes ont été interdites de 77 cursus universitaires. Aucune raison officielle n’a été donnée pour les restrictions aux cursus dans plus de 30 universités, qui touchent la physique nucléaire, les sciences informatiques ainsi que la littérature anglaise. Human Right Watch basé aux États-Unis a déclaré dans un communiqué que les restrictions prolongeaient une islamisation rampante de l’université iranienne, et qu’elles ont été imposées sous le président Ahmadinejad.

Cette occasion n’est pas seulement une raison de célébrer, c’est également le point de départ pour toutes les forces démocratiques d’Iran pour atteindre la véritable liberté et la libération. Étant donné que la période de séjour des personnes au camp Liberty est devenue beaucoup plus longue que prévue, le camp doit être reconnu comme un camp de réfugié par l’ONU avec l’accès à toutes les normes de vie minimes. L’ONU doit garantir la protection des biens que les personnes n’ont pas été autorisées à prendre avec elles au camp Liberty. Les gouvernements de l’UE, y compris mon propre gouvernement, celui de la Belgique, doivent commencer à accueillir les réfugiés qui ont été évalués par l’ONU au camp Liberty, afin qu’ils puissent être en sécurité après avoir tant souffert.

Nos gouvernements, notre gouvernement belge, devrait soutenir et appuyer le Conseil National de la Résistance d’Iran dans son rôle de force d’opposition importante et d’alternative au régime iranien. Les pleins droits des réfugiés doivent désormais être sécurisés pour les résidents restés dans le camp d’Achraf et les résidents du camp Liberty. Nous devons affronter les autorités irakiennes pour qu’elles mettent fin à leur répression et qu’elles coopèrent plutôt aux efforts en vue de réinstaller ces réfugiés dans des pays sûrs hors d’Irak sans tarder.

Ce jour est pour moi un tournant majeur dans la lutte contre le régime iranien. Vous avez réussi ce que beaucoup pensaient impossible. Vous avez vaincu le régime iranien et son influence hors d’Iran. Et je suis convaincue que vous vaincrez à l’intérieur de l’Iran. Le printemps arabe soufflera bientôt sur l’Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe