vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireMaryam Radjavi se réjouit du renforcement des sanctions de l’UE

Maryam Radjavi se réjouit du renforcement des sanctions de l’UE

et souligne la nécessité de sanctions générales

La réponse finale au projet d’armes nucléaires des mollahs est un changement de régime par le peuple iranien et sa résistance

 

CNRI – Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, se réjouit de la décision de l’Union européenne d’étendre ses sanctions contre le régime iranien, comme un pas nécessaire pour l’empêcher de se doter de la bombe atomique. Elle appelle à la rupture de toutes les relations économiques et commerciales avec le fascisme religieux qui sévit en Iran. Elle souligne que la majeure partie des exportations et importations iraniennes sont aux mains du corps des pasdarans et que les relations économiques européennes avec l’Iran sont dans la pratique au service de la répression de la population, des projets atomiques et du massacre du peuple syrien par le corps des pasdaran.

Mme Radjavi a rappelé que la bombe atomique est une partie de la stratégie de la dictature religieuse pour sa survie et qu’elle ne l’abandonnera jamais. C’est pourquoi des sanctions générales sont nécessaires et incontournables pour faire cesser le projet d’armes nucléaires des mollahs. Cependant, la solution définitive et déterminante pour débarrasser le monde des mollahs terroristes dotés d’une arme nucléaire, est un changement de régime par le peuple iranien et sa résistance. C’est pourquoi il est plus nécessaire que jamais de reconnaitre la résistance du peuple iranien pour le renversement du fascisme religieux et l’instauration de la démocratie.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 octobre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe