samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'Iran, une source d'instabilité potentielle (McCormack)

L’Iran, une source d’instabilité potentielle (McCormack)

Agence France Presse – Les Etats-Unis ont minimisé jeudi l’importance des tirs de missiles balistiques iraniens, les qualifiant de « rodomontades » qui montrent à quel point l’Iran est une « source d’instabilité potentielle ».

« Ils essaient de démontrer qu’ils sont des durs », a ironisé la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice.

« Mais les Iraniens savent que l’environnement sécuritaire est tel que s’ils faisaient vraiment quelque chose, l’Iran souffrirait gravement », a-t-elle déclaré au cours d’un entretien à une radio de Cincinnati (Ohio, nord).

 

La chef de la diplomatie américaine ne s’est pas prononcée sur la portée des missiles balistiques tirés lors des importantes manoeuvres militaires qui ont débuté lundi en Iran.

Interrogé sur ce point au cours d’un point de presse, le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, a déclaré ignorer la portée de ces missiles, qui selon Téhéran serait de 2.000 km.

Les manoeuvres « Grand Prophète II », qui se tiendront pendant dix jours dans 14 provinces d’Iran, représentent « une nouvelle série d’exercices militaires comme l’Iran en a déjà mené dans le passé », a poursuivi M. McCormack. « Je m’attends à ce qu’il y en ait d’autres ».

« Je n’accorderais aucune importance particulière à la signification de ces manoeuvres », a-t-il poursuivi. « Mais il est certain qu’elles ont attiré l’attention des gens en termes de couverture médiatique ».

« Je ne dirais qu’une chose, ce genre d’attitude, ce genre de rodomontades de la part de l’Iran ne fait que souligner le fait que l’Iran n’est pas actuellement, avec ce régime, une source de stabilité dans la région », a ajouté le porte-parole. « C’est une source d’instabilité potentielle ».

L’Iran a procédé à ces tirs de missiles à un moment où les grandes puissances discutent d’un projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU visant ses programmes nucléaire et balistique.

Les manoeuvres iraniennes interviennent aussi alors que les Etats-Unis et cinq autres pays (Australie, France, Italie, Grande-Bretagne, Bahreïn) ont lancé lundi un exercice naval de lutte contre la prolifération nucléaire dans le Golfe, à proximité des eaux iraniennes.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe