samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'Iran renvoyé devant le Conseil de sécurité de l'ONU

L’Iran renvoyé devant le Conseil de sécurité de l’ONU

L’Iran renvoyé devant le Conseil de sécurité de l’ONUAgence France Presse – Les représentants de six grandes puissances réunis mercredi à Paris ont haussé le ton face à l’Iran en renvoyant le dossier du nucléaire devant le Conseil de sécurité de l’Onu et en brandissant la menace de sanctions face au refus de Téhéran de suspendre l’enrichissement d’uranium.

« Nous n’avons pas d’autres choix que de retourner devant le Conseil de sécurité de l’Onu et de reprendre le processus que nous avions suspendu il y a deux mois », a dit le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy dans une déclaration à l’issue d’une réunion.

 

« Nous sommes convenus d’oeuvrer en vue d’une résolution du Conseil de sécurité rendant obligatoire la suspension demandée par l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) », a dit M. Douste-Blazy.

« Si l’Iran refuse de s’y conformer nous travaillerons alors à l’adoption de mesures sur la base de l’article 41 du chapitre 7 de la charte des Nations unies ».

Cet article prévoit des mesures n’impliquant pas l’emploi de la force armée et peuvent comprendre des sanctions économiques et diplomatiques.

« Les Iraniens n’ont donné absolument aucune indication sur leurs dispositions à discuter sérieusement sur la substance de nos propositions », a dit le ministre. « Nous exprimons notre profonde déception face à cette situation ».

La rencontre de Paris réunissait les ministres des Affaires étrangères des cinq membres permanents du Conseil (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), et l’Allemagne.

Les Etats-Unis et les Américains avaient jugé décevants la réponse apportée mardi à leurs propositions par le principal négociateur iranien Ali Laridjani.

Le « groupe des Six » avait présenté le 6 juin à Téhéran une offre de coopération technologique et commerciale, subordonnée à la suspension de l’enrichissement de l’uranium par l’Iran, une activité qui peut servir à obtenir l’arme atomique. Ils avaient demandé une réponse rapide à Téhéran.

Mais les Iraniens ont de nouveau refusé, mardi, de s’engager à suspendre tout enrichissement d’uranium.

« Si l’Iran applique les décisions de l’AIEA et du Conseil de sécurité et entrent dans les négociations, nous serons prêts à nous abstenir de nouvelles actions aux Conseil de sécurité », a toutefois ajouté le ministre français.

« Une fois encore, nous lançons un appel à l’Iran pour qu’il réponde de façon positive aux propositions substantielles que nous avons faites le mois dernier », a-t-il dit.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe