mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL’Iran à nouveau montré du doigt

L’Iran à nouveau montré du doigt

lefigaro.fr – Pour l’AIEA, l’Iran n’a pas suspendu ses activités d’enrichissement d’uranium comme le demandait le Conseil de sécurité de l’Onu, ouvrait la voie à un durcissement des sanctions.

Le couperet est tombé. Le rapport de l’AIEA indique que  »l’Iran n’a pas suspendu ses activités liées à l’enrichissement » après l’expiration du délai imparti par l’Onu à la République islamique pour le faire. Toujours selon ce rapport, l’Iran a également refusé de coopérer sur des points cruciaux comme la remise d’un document de 15 pages en possession de Téhéran, servant de plan de base à la fabrication de bombes atomiques. Selon le document, l’Iran poursuit également la construction d’un réacteur à eau lourde et d’une usine de production d’eau lourde.

Cette conclusion -largement attendue- ouvre la voie à un éventuel durcissement des sanctions imposées en décembre par le Conseil de sécurité qui avait donné 60 jours à l’Iran pour suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium.

Paris veut "continuer les sanctions"

La Maison Blanche s’est immédiatement déclarée "déçue" que l’Iran n’ait pas suspendu ses activités. "Nous allons examiner le rapport dans son entier et discuter avec nos partenaires et nos alliés", a déclaré un porte-parole. Plus tôt dans la journée, et avant même la diffusion du rapport, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice avait déclaré que les Etats-Unis et leurs alliés utiliseraient le Conseil de sécurité de l’Onu et tous les  »canaux possibles » pour ramener Téhéran à la table des négociations sur son programme nucléaire.

Paris, qui prône depuis plusieurs semaines la fermeté, a souhaité l’adoption d’une nouvelle résolution de l’Onu pour "continuer les sanctions". Londres a dit souhaiter l’adoption par l’ONU de "nouvelles mesures" pour isoler le pays.

L’Iran a aussitôt justifié ses activités, expliquant que la suspension de l’enrichissement d’uranium est contraire à son droit et au Traité de non prolifération (TNP). Un officiel iranien a d’ailleurs déclaré l’Iran veut faire fonctionner 3.000 centrifugeuses en mai 2007.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe