jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’intégrité institutionnelle de l’Europe entachée par trois fois par déni de justice...

L’intégrité institutionnelle de l’Europe entachée par trois fois par déni de justice – eurodéputé

C NRI – Lors des débats en séance plénière au parlement européen à Strasbourg le 14 janvier, le vice-président du groupe PPE-DE, l’Ecossais Struan Stevenson a dénoncé le rôle actif de l’Iran dans la guerre de Gaza et comment l’UE est devenu un instrument de la volonté de Téhéran contre son opposition.

Voici la traduction de son intervention :

Les terribles événements dans la bande de Gaza ces deux dernières semaines ont suscité la condamnation internationale d’Israël. Parmi les collègues au cours du débat d’aujourd'hui, c’était à qui pourrait exprimer la plus forte indignation contre l'Etat juif. Mais pour un pays au Moyen-Orient, c’était exactement le résultat recherché. L'Iran fournit des missiles, des munitions et d’autres armes sophistiquées au Hamas depuis des années. Il finance et entraîne les combattants du Hamas. Son objectif était de provoquer Israël dans une guerre terrestre et le résultat plein de sang, avec des photos horribles d'enfants morts sur les écrans de télévision et les journaux du monde entier, est le meilleur sergent recruteur de l'islam intégriste et de la vision des mollahs iraniens d'un mouvement islamiste mondial uni contre l'Occident et ses partisans laïcs et apostats.  Ils ont fait la même chose au Liban pendant la guerre de juillet 2006 entre le Hezbollah et Israël.

Le régime fasciste de Téhéran est le principal sponsor de la guerre et du terrorisme au Moyen-Orient et le résultat tragique est exactement ce que Téhéran voulait. Il détourne l'attention intérieure en Iran de la crise économique causée par l'effondrement du prix du pétrole et détourne l'attention internationale de la course des mollahs à la production d’une arme nucléaire.

L’objectif de la politique étrangère de l'Iran est de devenir la puissance régionale dominante au Moyen-Orient. Il veut unir le monde islamique dans la soumission à sa vision austère et troublante de la fraternité islamique totalitaire, où les droits de l'homme, les droits des femmes et la liberté d'expression sont foulés au pied et réduits en poussière.

Malheureusement, l'Occident n'a rien fait pour s’opposer à l'agression iranienne ou la dénoncer. Face aux preuves croissantes du parrainage du terrorisme par les mollahs, l'Occident a fait fausse route pour complaire à Téhéran, allant jusqu’à accepter sa demande de désactiver le principal mouvement d'opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), en le plaçant sur la liste terroriste de l'UE.

Il est très regrettable que la récente présidence française de l'UE, soit devenue un instrument de la volonté du régime iranien dans ce jeu de puissance. Malgré les éloges bien mérités pour sa bonne gestion d’un ordre du jour ardu lors de sa présidence, la France a tout de même entaché l'intégrité institutionnelle de l'Europe par trois fois en défiant les décisions du Tribunal de première instance.

Le tribunal a ordonné la radiation immédiate de l’OMPI de la liste terroriste de l’UE, à la suite de jugements similaires en juin dernier en Grande-Bretagne. En fait, il y a eu pas moins de sept décisions de justice demandant la radiation de l’OMPI. A chaque fois le tribunal a déclaré qu'il n'y avait pas de motifs légitimes pour la maintenir sur la liste noire du terrorisme.

Mais, le Conseil de l'UE, à la demande de la France, a refusé de se conformer à la justice, se rapprochant dangereusement d’illustrer, comme Lord Acton l’a dit dans une phrase célèbre, la manière dont « le pouvoir tend à corrompre et le pouvoir absolu corrompt absolument ».

Struan Stevenson, eurodéputé
Vice-président du Groupe PPE-DE

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe