dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Des explosifs des mollahs pour le Venezuela

Iran : Des explosifs des mollahs pour le Venezuela

 Par Reza Shafa

CNRI – De nouveaux détails sur les objectifs du régime iranien derrière l’envoi d’explosifs au Venezuela. En moins d'une semaine, trois cargaisons en provenance du régime des mollahs ont été saisies par la Turquie. La plus importante était destinée au Venezuela.

Le 7 janvier, le gouvernement turc a annoncé que les cargaisons du régime iranien saisies au port méditerranéen de Mersine contenaient suffisamment de matériel pour monter un laboratoire d'explosifs. Suleyman Tosun, un haut responsable de la douane turque, a déclaré qu’après la fouille de 22 conteneurs étiquetés « pièces détachées de tracteurs », on s’est aperçu qu’ils ne contenaient pas du tout ce matériel, mais qu’à la place, les autorités avaient découvert du matériel illégal de laboratoire avec de fausses autorisations de débarquements et de fausses étiquettes.

L'envoi a été acheminé au port de Mersine par un camion venant d'Iran. Dans la cargaison on a trouvé entre autre des produits chimiques comme des nitrates et des sulfites avec les signes « danger » collés sur leurs conteneurs. Les autorités turques ont dit que ces produits servaient à la fabrication d’explosifs. 

L’incident de Mersine s'est produit après que la police turque ait saisi un autre camion iranien à destination de l’Espagne dans lequel était dissimulés 100 kilos d'héroïne.

La troisième cargaison prise en Turquie, était un bus iranien dans lequel étaient cachées 10.000 fausses pièces de monnaie en euros.

Une nouvelle parue dans Trumpet.com (8 janvier) parlait de certains motifs du régime de Téhéran derrière l'envoi de matériel de laboratoire au Venezuela :

« Le Hezbollah au service de l'Iran est déjà très impliqué au Venezuela (…) Pour l'Iran, le Venezuela est une importante base d'opérations (…) Le Hezbollah a également des liens avec les cartels de drogue mexicains. Le Hezbollah est dans la drogue, mais ce qui est encore plus dangereux, c’est qu’il pourrait introduire clandestinement quelque chose de beaucoup plus explosivement catastrophique aux Etats-Unis. »

L'envoi d'un laboratoire d'explosifs au Venezuela a augmenté les chances de voir ce genre de matériel utilisé dans des attaques terroristes. « Peut-être que la question plus importante serait de savoir ce que l’Iran a déjà expédié au Venezuela et que la douane n'a pas intercepté », s’interroge le site.

On comprend donc quels sont les objectifs du régime quand il se vante de joint ventures au Venezuela, notamment d’assemblage de tracteurs et de voitures.

En vérité, cette vitrine commerciale du régime iranien n'a d'autre but que de servir de couverture à ses activités terroristes. Inutile de dire combien la politique d’exportation du terrorisme et de crises à l'étranger lui est vital.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe