mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’inquiétude sur l’ingérence de l’Iran en Irak grandit

L’inquiétude sur l’ingérence de l’Iran en Irak grandit

L’inquiétude sur l’ingérence de l’Iran en Irak granditNCRI – A la suite de la campagne internationale contre l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme en Irak  par le régime iranien, davantage de parlementaires, de juristes et d’organisations des droits de l’homme en Europe et en Amérique du Nord, ainsi que des chefs de tribus irakiens et des cheikhs ont exprimé leurs inquiétude dans des lettres adressées au ministre des affaires étrangères irakien, au président du pays et aux autorités américaines.  Ils condamnent fermement la campagne de désinformation du régime de Téhéran contre sa principale opposition, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Dans une lettre au chef de la diplomatie irakienne, l’ambassade du régime des mollahs en Irak a lancé de fausses allégations contre l’OMPI pour exiger que des restrictions soit imposées à l’organisation basée dans la cité d’Achraf.

Le parlementaire américain, Ed Towns de New York a fait connaître son inquiétude dans une lettre au ministre des affaires étrangères : « J’ai appris que le gouvernement iranien a de nouveau lancé une violente campagne de propagande contre l’organisation d’opposition des Moudjahidine du peuple (OMPI). Cette campagne les aidera à faire progresser leur plan brutal en Irak et dans d’autres pays … Je suis persuadé que l’OMPI apporte un véritable soutien au peuple irakien pour l’instauration de la paix et de la sécurité dans ce pays. La population irakienne le sait et c’est exactement pourquoi 2,8 millions d’entre eux ont signé une pétition en soutien aux Moudjahidine et qu’ils sont toujours en Irak. »

« Selon les officiers irakiens et américains qui ont été à la Cité d’Achraf ces trois dernières années, l’OMPI entretient d’excellentes relations avec la population des villes voisines qui sont en contact avec eux. »

Des copies de ces lettres ont été envoyées à la secrétaire d’Etat américaine, au président irakien, au commandant de la force multinationale en Irak et à l’ambassadeur américain en Irak. 

Lord Inglewood de la Chambre des Lords britannique a également fait connaître son  inquiétude aux autorités irakiennes. « Il semblerait que le régime iranien soit mécontent du rôle que joue l’OMPI en dénonçant l’ingérence  néfaste des mullahs dans les affaires internes de l’Irak, ainsi que de l’énorme soutien que l’OMPI a recueilli dans toutes les couches de la société irakienne », a-t-il écrit dans sa lettre.
 
"Comme vous le savez certainement, poursuit-il, les parlementaires à travers l’Europe considèrent en général, tout comme les experts en droit international, que l’étiquette de terroriste collée à l’OMPI n’a aucune base légale, mais au contraire, une motivation politique. Cela a été confirmé par une enquête de 16 mois menée par les forces de la coalition, qui a finalement lavé l’OMPI  de tout soupçon. A la suite de ça, en juillet 2004, tout le personnel de l’OMPI en Irak a été reconnu comme « personnes protégées »  sous la Quatrième Convention de Genève. En tant que tel, tous les droits stipulés dans la convention sont protégés par la loi internationale. »

C’est dans le cadre de cette campagne internationale contre le régime que Lord Corbett of Castle Vale, président du comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran a souligné son soutien à la Résistance : "La majorité des parlementaires et un grand nombre de pairs du parlement britannique soutiennent la coalition démocratique politique, le CNRI, dont le membre principal est l’OMPI. L’OMPI a été reconnue comme principal obstacle à la propagation de l’intégrisme islamique, dont le coeur bat à Téhéran. Le régime iranien est reconnu comme le parrain le plus actif du terrorisme dans le monde.”

"La lettre de protestation du régime iranien se plaignant des droits et des libertés accordés à l’OMPI en Irak est un nouvel exemple de ses efforts persistants pour faire taire l’opposition."

En conclusion, Lord Corbett écrit : « Je reste donc confiant que tout est fait pour protéger les droits et les libertés du personnel de l’OMPI en Irak. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe