mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLettre de soutien d’Ali Moezzi aux prisonniers politiques en grève de la...

Lettre de soutien d’Ali Moezzi aux prisonniers politiques en grève de la faim en Iran

Lettre de soutien d’Ali Moezzi aux prisonniers politiques en grève de la faim en Iran

CNRI – Le célèbre prisonnier politique Ali Moezzi, détenu à la prison centrale de Téhéran, a écrit une lettre de soutien aux prisonniers politiques en grève de la faim dans la prison de Gohardacht à Karaj.

Il y évoque ses mémoires de la prison de Gohardacht à Karaj, dont les murs rappellent les souvenirs des martyrs des années 1980, et particulièrement les victimes du massacre de 1988 en Iran :

« Au cours de ces dernières années, de courageux résistants tels que Hojjat Zamani, Ali Saremi, Valiollah Feyz Mahdavi, Abdolreza Rajabi, Mohsen Dogmehchi, Mansour Radpour, et Shahrokh Zamani… ainsi que plusieurs prisonniers politiques sunnites, ont perdu la vie dans cette prison.

« Du point de vue de la conscience, céder au système répressif et vivre dans l’inaction, n’est rien d’autre qu’une existence humiliée et traitresse. La vraie vie c’est réagir aux besoins de notre temps, et exige la résistance et la persévérence.

« Qu’est-ce qui a récemment conduit le régime répressif à redoubler les pressions sur les prisonniers politiques trois ans après le raid sanglant contre le quartier 350 d’Evin? Il n’y a aucune raison à cela, en dehors de la multiplication des foyers de résistance. »

« Les prisonniers politiques de la prison de Gohardacht…, parmi lesquels certains purgent la deuxième décennie de leur long emprisonnement, sont en grève de la faim pour protester contre leur déplacement forcé, après la longue violation de leurs droits, et les restrictions qui leur ont été imposées. »

« Ce qui unit et conforte ces prisonniers en grève de la faim, malgré leurs différents points de vue, est la foi en la justesse de leur cause et en leur capacité de résistance. »

« Les grèves de la faim prolongées, après des années d’emprisonnement, entraînent des complications physiques irréversibles. Je leur adresse à tous, mes félicitations et j’attire l’attention sur les anciens et actuels prisonniers politiques, et je demande à toutes leurs familles, à leurs proches et à tous les honorables compatriotes de se mobiliser et de les soutenir. La vie éternelle appartient aux vertueuses personnes qui honorent Dieu et aux personnes dignes qui mènent des actions pour la justice et persévèrent pour le droit. »

Prisonnier politique Ali Moezzi
Prison Centrale de Téhéran
Le 14 août 2017