mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes terroristes de Daech volent au secours du Guide Suprême du régime...

Les terroristes de Daech volent au secours du Guide Suprême du régime iranien

Les terroristes de Daech volent au secours du Guide Suprême du régime iranien

CNRI – Mme Zinat Mir Hashemi, rédacteur en chef du journal « Nabard-e Khalq » et membre du Comité central de l’Organisation des Fedaïne du peuple d’Iran, a expliqué dans un article comment Daech a volé à la rescousse du Guide Suprême du régime iranien, Ali Khamenei.

« Cette attaque terroriste a apporté un soutien considérable au régime terroriste de l’Iran, particulièrement au Guide suprême iranien, Ali Khamenei. Il se fonde sur ce qui vinet de se passer pour justifier la répression et la diffusion du terrorisme, il se dépeint lui-même comme une victime. Alors que le mouvement antidictatorial se développait en Syrie, Daech avait déjà volé au secours de Bachar el-Assad.

Maintenant, Daech vole au secours du califat à Téhéran. A l’issue du simulacre d’élection présidentielle au cours de laquelle l’ensemble du régime des mollahs et Khamenei lui-même n’ont eu d’autres choix que d’accepter une défaite majeure, Khamenei a évoqué les exécutions des années 1980 sur la tombe de Khomeiny pour renforcer le moral bas de ses troupes. Par ailleurs, un mouvement des personnes spoliés dans les villes à travers l’Iran gagne du terrain. Dans ces circonstances, l’attaque terroriste de Daech à Téhéran apporte un soutien considérable à Khamenei.

A une époque où le terrorisme parrainé par le gouvernement des mollahs est à origine de nouvelles catastrophes chaque jour en Syrie, en Irak, au Yémen et dans d’autres régions du monde ; à une époque où la crise du Qatar avec un certain nombre de pays arabes pèse sur les épaules de la République islamique ; et à une époque où le dossier nucléaire iranien est à l’origine de la formation d’un front régional contre la politique d’exportation du terrorisme de Khamenei, l’attaque terroriste de Daech à Téhéran offrira, pour une courte période, à Khamenei non seulement l’occasion de décrire l’attaque sanglante comme un « jeu de pétards », mais aussi de réprimer tous les mouvements, notamment le mouvement en quête de justice, le mouvement des travailleurs et ceux dont les investissements ont été spoliés. Les agents iraniens tiennent des propos contradictoires. Ils se dépeignent comme les victimes du terrorisme, et Khamenei cherche à réduire toute importance dans cette attaque.

Le régime des mollahs est englouti dans des crises profondes et Khamenei est dans une posture très faible et fragile. Ce renfort de Daech lui sera de très courte durée.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe