mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Flagellation de vingt personnes à Qazvin pour rupture de jeûne

Iran : Flagellation de vingt personnes à Qazvin pour rupture de jeûne

Iran : Flagellation de vingt personnes à Qazvin pour rupture de jeûne

Le 11 Juin, les sbires du régime des mollahs ont condamné 20 personnes à la peine cruelle de flagellation lors d’un procès sommaire dans les « tribunaux spéciaux » des mollahs. La décision a été mise en application le même jour.

Les arrestations pour rupture de jeûne se poursuivent dans plusieurs villes du pays. Selon les médias officiels, le nombre des personnes arrêtées dans la province de Fars et dans les villes de Qazvin et Oroumieh s’est élevé à 730. Cela inclut l’arrestation de 590 personnes dans la province de Fars, 90 personnes à Qazvin et 50 personnes à Ourmia pour avoir rompu le jeûne et outrepassé les normes intégristes.

Mehri, un des commandants des Forces de sécurité de l’Etat a expliqué les mesures répressives du régime pendant le mois de Ramadan : « L’intérieur de la voiture n’est pas considéré comme un espace privé ; par conséquent, toute tentative de rupture du jeûne à l’intérieur de la voiture est considérée comme un délit, et la police arrêtera les auteurs et les livrera aux autorités judiciaires. » (médias affiliés aux pasdaran, 2 juin 2017)

Ces mesures répressives qui sont prises dans le but d’intensifier l’atmosphère d’intimidation au sein de la société, démontrent avant tout l’incapacité du régime des mollahs à faire face à ses crises croissantes, particulièrement aux protestations de la population désenchantée de l’Iran.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a souligné le 3 juin lors d’une conférence de solidarité des religions contre l’extrémisme à Auvers-sur-Oise: « L’esprit de l’islam rejette tout ce qui est contrainte et interdit de force. Du voile obligatoire jusqu’à contraindre le peuple à jeûner et à prier à coups de fouet et de terreur, à empêcher la construction de mosquée sunnites et en particulier à imposer un gouvernement en abusant du nom de Dieu et de l’islam. »

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 11 juin 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe