mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes syndicalistes condamnent l’attaque des forces spéciales du régime contre les ouvriers...

Les syndicalistes condamnent l’attaque des forces spéciales du régime contre les ouvriers en grève en Iran

Les syndicalistes condamnent l’attaque des forces spéciales du régime contre les ouvriers en grève en Iran

Jeudi 21 septembre 2017, l’Union libre des ouvriers iraniens a condamné, dans une déclaration, l’attaque sauvage et la descente des forces spéciales du régime iranien contre le rassemblement des ouvriers des usines d’Azarab et d’Hepco.

La déclaration affirme : « De même que l’appel légitime des ouvriers d’Azarab et d’Hepco est l’appel légitime de tous les ouvriers du pays, la répression et l’assaut brutal contre eux sont un assaut et une attaque contre nous tous, les ouvriers de la ville d’Arak et de toutes les autres villes du pays. »

« L’envoi massif des forces spéciales avec leurs équipements de répression modernes pour réprimer près de trois mille ouvriers dans ces deux usines, a eu lieu alors que les ouvriers luttent depuis plusieurs mois contre l’extrême pauvreté et la faim, et à la veille de la rentrée académique, ils ne sont pas en mesure de répondre aux besoins essentiels de leur famille ni d’envoyer leurs enfants à l’école dans des conditions decentes. »

« L’envoi de centaines de forces spéciales armées jusqu’aux dents contre les ouvriers d’Azarab et d’Hepco est une net déclaration de guerre contre la classe ouvrière en Iran par ceux qui ont pris le pouvoir après la révolution de 1979 au nom de la défense des déshérités. Et aujourd’hui, après près de quarante ans, ce sont les mêmes qui utilisent des gaz lacrymogènes et des matraques pour rouer de coups les ouvriers démunis qui ne demande rien d’autre que leurs salaires impayés depuis des mois. »

Le syndicat des ouvriers de la compagnie de bus de Téhéran et de sa banlieue, l’Union libre des ouvriers d’Iran et l’Association des ouvriers d’Iran, ont également publié des déclarations condamnant l’attaque contre le rassemblement pacifique de protestation des ouvriers des sociétés Azarab et Hepco à Arak.

Ils ont appelé les organisations indépendantes du monde du travail, de la société civile, d’étudiants et d’enseignants à condamner de tels actes de violence contre les ouvriers et ont invité la société à s’unir contre les oppresseurs et les rentiers corrompus au pouvoir en Iran.

Arak Demonstrarion TearGas Repressive Police