jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes protestations contre la misère économique continuent dans les villes iraniennes -...

Les protestations contre la misère économique continuent dans les villes iraniennes – Vidéos

Les protestations contre la misère économique continuent dans les villes iraniennes

Le soulèvement iranien – No. 65

Le mercredi 30 janvier, les manifestations et rassemblements antigouvernementaux contre la misère économique se sont poursuivis dans les différentes villes iraniennes:

1. Un rassemblement de jeunes à Bandar Abbas a été attaqué par les forces répressives pendant la soirée près de l’Université Azad. Une vingtaine de manifestants, pour la plupart des lycéens et des étudiants, ont été arrêtés.

2. Les ouvriers de la section agricole de l’usine de canne à sucre Haft Tapeh ont fait grève sur le site de l’usine pour protester contre le non-paiement de leurs salaires depuis trois mois. Ils ont empêché l’entrée et la sortie de l’usine en fermant ses portes et les conducteurs ont garé leurs tracteurs devant l’entreprise pour fermer la voie d’accès. La veille, les agents de renseignement du régime ont convoqué un certain nombre de travailleurs pour les mettre en garde contre toute protestation.

3. La grève des ouvriers de l’usine d’huile végétale de Jahan, située sur l’autoroute Zanjan-Qazvin, se poursuit depuis sept jours. Ils protestent contre le non-paiement des salaires et des primes d’assurance depuis des mois. L’usine, qui a 60 ans d’expérience et qui est l’une des plus grandes usines de production d’huile en Iran, a été confisquée en 1985 par un organe du régime, Mostazafan Foundation, et depuis lors, elle ne cesse de chuter. De sorte qu’aujourd’hui elle ne reste plus que 125 employés sur 600.

4. Les ouvriers de Tabriz Machine ont fait grève pour protester contre la situation désastreuse de l’usine et le ralentissement de son activité, ainsi que le non-paiement des salaires.

5. Malgré les 18 jours qui se sont écoulés depuis la grève des ouvriers à l’usine Kian Kord à Malayer, leurs revendications n’ont toujours pas été prises en compte. Ils exigent six mois de salaire et trois ans de bonus non payés.

6. La grève des travailleurs de la Travers Railway Company à Doroud, qui n’ont pas reçu leurs salaires depuis trois mois, sont en grève depuis onze jours.

7. Les ouvriers de l’usine Kian Tire se sont rassemblés devant le Ministère de l’Industrie, des Mines et du Commerce à Téhéran pour protester contre l’inaction du régime concernant les problèmes de l’usine.

8. Les travailleurs de la municipalité de Yasouj, qui ne peuvent pas subvenir aux besoins élémentaires de leurs familles, continuent à se rassembler en signe de protestation devant le Conseil municipal.

9. Les travailleurs de la sucrerie de Mamassani se sont rassemblés pour protester contre les licenciements abusifs.

تجمع اعتراضی کارخانه قند ممسنی شهرستان رستم9بهمن96

10. Les protestations des ouvriers de Nilou Tile à Najaf Abad, qui n’ont pas reçu leur salaire au cours des 28 derniers mois, se sont poursuivies pour la troisième semaine devant le bureau du Travail.

11. Les travailleurs de la Compagnie d’autobus de Téhéran et de la banlieue se sont rassemblés à Téhéran pour une troisième journée cette semaine pour protester contre la non-livraison de leurs logements par la coopérative d’habitation de la compagnie.

12. Un groupe important d’employés et de commerçants du bâtiment Plasco s’est réuni à Téhéran pour protester contre l’incapacité du régime à résoudre leurs problèmes devant le conseil municipal de Téhéran. 

13- Un groupe d’ingénieurs de la municipalité de Karaj a protesté pour la deuxième journée devant le Conseil municipal contre le non-paiement de leurs arriérés.

14. A Machhad, les personnes spoliées par l’établissement financière Badr Tousse se sont rassemblées devant le bâtiment de la radio-télévision de l’Etat. Les agents répressifs, craignant la propagation de la manifestation, ont fait une descente et arrêté plusieurs manifestants.

15. A Qom, les candidats des résidences publiques Mehr se sont rassemblés devant le gouvernorat pour protester contre le non livraison de leurs logements après avoir attendu pendant des années.

16. A Téhéran, les personnes spoliées par l’établissement financière Caspien ont exigé le remboursement de leur argent usurpé par le régime lors d’un rassemblement de protestation.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er février 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe