samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes prisonniers politiques iraniens se souviennent de leurs collègues disparus

Les prisonniers politiques iraniens se souviennent de leurs collègues disparus

Les prisonniers politiques iraniens se souviennent de leurs collègues disparus

CNRI – Un groupe de prisonniers politiques iraniens a organisé une commémoration pour les prisonniers politiques sunnites exécutés la semaine dernière. Le jeudi 4 Août, les prisonniers du quartier 8 de la sinistre prison d’Evin à Téhéran ont prononcé un discours sur la violence des bourreaux et les fausses accusations portées contre les personnes exécutées.

Ils ont accusé le régime des mollahs de perpétrer ces exécutions en secret, en raison d’une crainte de l’indignation nationale qui pourrait se produire.

Les prisonniers qui protestaient étaient Ali Moezzi, Amir Amirgholi, Arash Sadeghi, Ahmad Asgari et Behnam Moosivand. Ils ont exigé la cessation de la peine de mort avant de prendre une minute de silence pour se souvenir de ceux qui ont été assassinés par le régime.

Mme Maryam Rajavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a décrit l’exécution massive de prisonniers sunnites, effectuée à la date anniversaire du massacre de 1988 des prisonniers politiques en Iran, comme un crime effroyable contre l’humanité. Le régime tente en vain de contenir l’atmosphère sociale volatile et les manifestations populaires en terrorisant le public, a-t-elle affirmé.

Le temps est venu pour le Conseil des droits de l’homme et le Conseil de sécurité de l’ONU de mettre fin à leur silence et de procéder au compte rendu des crimes du régime iranien devant la Cour pénale internationale. Ali Khamenei et les autres dirigeants du régime, ainsi que les auteurs directs de ces crimes doivent être traduits en justice, a réitéré Maryam Rajavi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe