lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsThe Independent : Les militants marquent l'anniversaire du massacre de 1988 en...

The Independent : Les militants marquent l’anniversaire du massacre de 1988 en Iran

The Independent : Les militants marquent l'anniversaire du massacre de 1988 en Iran

CNRI – Le quotidien britannique The Independent rapporte que les Anglo-Iraniens font campagne à Londres pour attirer l’attention sur le massacre de 1988, durant lequel 30 000 prisonniers politiques ont été tués en Iran.

Ce qui suit est le texte d’un rapport publié par The Independent lundi :
The Independent.
Le 8 août 2016

Des militants de l’opposition iranienne mettent en scène un simulacre d’exécution devant Downing Street pour marquer l’anniversaire du massacre de 1988

Le Conseil national de la Résistance iranienne appelle le gouvernement britannique à reconnaître les exécutions et les atteintes aux droits de l’homme dans le pays
Caroline Mortimer

Les manifestants ont organisé un simulacre d’exécution lors de leur dernier jour de leur grève de la faim devant Downing Street, dans le but de faire pression sur le gouvernement britannique en condamnant les exécutions « horribles » en Iran.

La manifestation de trois jours a débuté samedi pour coïncider avec l’anniversaire du massacre d’environ 30 000 prisonniers politiques à travers le pays en 1988.

Le guide suprême de l’Iran à l’époque, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny, a émis une fatwa secrète contre les personnes jugées « en guerre avec Allah ».

Pendant cinq mois la majorité des personnes exécutées venait du principal parti politique d’opposition, les moudjahidines du peuple d’Iran, et d’autres groupes de gauche plus petits tels que le parti communiste iranien.

Beaucoup étaient membres de la communauté islamique sunnite minoritaire.

Au cours du week-end, des groupes d’Anglo-Iraniens et de sympathisants britanniques ont marqué cet anniversaire pour protester contre les 2500 personnes qui ont été pendues dans le pays depuis le début de la présidence d’Hassan Rohani en 2013.

Le Conseil national de la Résistance iranienne, qui a organisé la manifestation, a déclaré : « Les grévistes de la faim et les manifestants exhortent le gouvernement du Royaume-Uni à condamner catégoriquement les incessantes pendaisons cruelles qui se déroulent sans relâche en Iran et à agir avec ses alliés occidentaux afin de faire pression pour un arrêt immédiat des exécutions et de la torture en Iran. »

« Ils pourront également faire appel au Conseil des droits de l’homme et au Conseil de sécurité de l’ONU pour renvoyer le dossier des droits de l’homme à la Cour pénale internationale pour la poursuite de ses dirigeants, y compris le Guide suprême Ali Khamenei et le président Hassan Rohani. »

La présidente-élue du groupe basé à Paris, Maryam Radjavi a qualifié le massacre de 1988 comme un « crime effroyable perpétré contre l’humanité » et a déclaré qu’il était temps pour l’ONU « de mettre fin à leur silence et de faire le compte rendu des crimes du régime iranien devant la Cour pénale internationale. »

Le député conservateur Matthew Offord a offert son soutien aux manifestants en déclarant : « Je voudrais envoyer mes meilleurs voeux à tous ceux qui protestent contre les événements horribles que nous avons vu se produire en Iran au cours de ces dernières semaines. »

« L’exécution collective des prisonniers politiques sunnites est profondément inquiétante et a été justement condamnée. »

« Il y a quelques semaines, je parlais à plus de 100 000 personnes qui ont assisté à la conférence annuelle du Conseil national de la Résistance iranienne à Paris. »

« Ce fut une excellente occasion pour moi-même et d’autres parlementaires d’exprimer nos préoccupations sur ces événements et nous allons continuer à défendre, avec vous tous, et mettre en valeur vos préoccupations au Parlement. »

 

Source : The Independent

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe