lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes prisonniers politiques en Iran souffrent par manque de soins médicaux

Les prisonniers politiques en Iran souffrent par manque de soins médicaux

CNRI – La santé d’un prisonnier politique atteint du cancer, mais privé de soins médicaux a désormais atteint un point critique. Mohsen Dokmechi, cancéreux, n’a pas été autorisé à suivre une chimiothérapie et d’autres traitements sur ordre du procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi.

M. Dokmechi est accusé d’un délit de filiation. En effet, il est père d’un  résident du camp d’Achraf en Irak. Il a également été prisonnier politique pendant près de dix ans dans les années 1980, pour avoir soutenu le  principal parti d’opposition l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Par ailleurs, la santé du prisonnier politique Mansour Ossanlou, patron du grand syndicat de bus de Téhéran, est également critique. Il souffre d’une grave affection cardiaque, mais les bourreaux de la prison de Gohardacht lui refusent tout traitement médical.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe