vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes Pasdaran iranien doivent être considérés comme une armée terroriste - vidéo

Les Pasdaran iranien doivent être considérés comme une armée terroriste – vidéo

Les Pasdaran iranien doivent être considérés comme une armée terroriste

Des camps d’entraînement terroristes en Iran dirigés par les Pasdaran

La représentation du Conseil national de la Résistance iranienne à Washington (CNRI-EU) a publié une courte vidéo d’information les camps d’entraînement terroristes en Iran, un régime qui est une des principales causes de la création de Daech et reste le soutien le plus actif du terrorisme dans le monde.

Le rapport annuel du gouvernement américain sur le terrorisme a mentionné l’Iran comme le premier État soutien du terrorisme dans le monde en 2016. Les États-Unis affirment que l’Iran emploie également des étrangers. Mais comment recrute Téhéran ? Comment entraîne-t-il ses recrues pour mener à bien ses opérations ?

Le corps des gardiens de la révolution islamique, connu sous le nom de Pasdaran, possède ses propres branches extraterritoriales, comme la force Qods, qui est impliquée dans des ingérences militaires et terroristes dans plusieurs pays du Moyen-Orient et dans le monde. Les Pasdaran ont été créés pour préserver la dictature religieuse qui repose sur la répression en interne, l’exportation du terrorisme au-delà des frontières iraniennes, et le programme du régime iranien pour fabriquer la bombe atomique.

Terrorist Training Camps in Iran operated by IRGC

Les Pasdaran organisent activement leurs réseaux et mènent des opérations terroristes à travers le monde. Des sources de la coalition de l’opposition iranienne, le Conseil national de la Résistance iranienne, ont découvert des preuves solides sur l’existence d’au moins 15 camps d’entrainement terroriste dans le pays, dont 8 autour de Téhéran.

Les unités terroristes de la force Qods sont entrainées en secret pour être envoyées dans différents pays du golfe persique, en Asie, en Afrique et même en Amérique latine.

Les forces commencent par un camp d’entrainement physique pendant une semaine. Les mercenaires des Pasdaran sont ensuite envoyés dans des cours théoriques qui promeuvent l’intégrisme et le terrorisme. À la suite de quoi, ils sont envoyés dans d’autres centres pour un entrainement pratique.

Parmi les 15 camps d’entrainement en Iran, certains sont spécialisés dans un entrainement spécifique, dont les combats urbains, l’entrainement à la guérilla, des cours de conduite et diverses instructions de manœuvre de véhicule. Les recrues prennent des cours de survie dans la nature et même des cours avancés d’entrainement à tirer des missiles.

Après l’entrainement des recrues dans les techniques de combat et sur l’intégrisme islamique, les recrues sont envoyées à l’étranger. Au Yémen, l’Iran continue de soutenir les rebelles houthis, augmentant ainsi l’instabilité dans la péninsule arabique.

En Syrie, les mercenaires des Pasdaran continuent de se battre contre l’opposition modérée, soutenant ainsi le régime meurtrier d’Assad tout en permettant à Daech de s’installer.

Les Pasdaran sont la principale source de violence sectaire en Irak, ce qui a mené à la création de Daech. Ils ont même prévu un plan terroriste sur le territoire américain, lorsqu’en 2011, les terroristes recrutés par des Pasdaran avaient prévu de faire exploser un restaurant à Washington. Les États-Unis doivent considérer les Pasdaran comme une armée terroriste.

Il est temps pour l’Europe et les Etats-Unis de soumettre à des sanctions liées au terrorisme les Pasdaran et les entités affiliées qui dominent l’économie et le marché financier iranien, tout comme leurs milices dans la région. Les Pasdaran doivent être expulsés de Syrie, d’Irak, du Yémen et du Liban pour pouvoir faire un premier pas vers la paix et la stabilité dans la région.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe