jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLes parlementaires rejettent « la feuille de route » de Kobler destinée...

Les parlementaires rejettent « la feuille de route » de Kobler destinée aux résidents d’Achraf

Communiqué de presse : Le comité du parlement britannique pour la liberté en Iran

Scoop, 28 juillet  : Des parlementaires de tous partis ont rejeté mercredi soir une soi-disant « feuille de route » de l’ONU pour les résidents du camp d’Achraf, qui vise à transférer des  « personnes protégées » vers un camp qu’un Groupe de travail du Conseil des droits de l’homme de l’ONU a qualifié, la semaine dernière, de «centre de détention ».

La feuille de route, présentée par le chef de la MANUI Martin Kobler, écarte les droits des résidents définis par le droit international et porte atteinte à la crédibilité de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak.

En 2009 et 2011, les forces de sécurité irakiennes ont lancé des raids sur le camp d’Achraf, sur ordre du régime irakien, tuant 49 résidents sans défense et en blessant plus de 1000. Les résidents, membres du principal parti d’opposition iranien, l’OMPI – ont tous le statut de « personnes protégées » en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Afin d’éviter un nouveau massacre, les résidents ont accepté un plan de l’ONU de les réinstaller dans le camp Liberty à Bagdad, déclaré par M. Kobler comme lieu de transit temporaire (TTL) dans le but de rétablir leur statut de réfugié et de les transférer vers des pays tiers. Quelques 2000 habitants ont déjà été déplacés.

Le groupe de travail du Conseil des Droits de l’Homme sur la détention arbitraire a publié le 17 juillet 2012 un rapport choquant stipulant que « les conditions de vie au camp Liberty sont identiques à celles d’un centre de détention, les résidents n’ayant aucune liberté de mouvement, ni d’interaction avec le monde extérieur, ni même l’apparence d’une vie libre au sein du camp. La situation des résidents du camp Liberty équivaut à celle de détenus ou de prisonniers. »

Le rapport ajoute : « le Groupe de travail considère qu’il n’y a pas de justification légale pour  maintenir les personnes mentionnées ci-dessus et d’autres individus au camp Liberty et qu’une telle détention n’est pas en conformité avec les normes et les principes du droit international des Droits de l’Homme, et viole plus précisément l’article 9 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et les articles 9 et 10 du Traité international relatif aux droits civils et politiques ».

Kobler, le représentant spécial du Secrétaire général, a tenté, à chaque occasion, de pressuriser d’autres groupes de résidents pour leur faire renoncer à leurs droits et les transférer dans le camp de prisonniers.

Sa dernière « feuille de route » ne fixe pas de date précise pour raccorder le camp Liberty au réseau national d’électricité ou d’eau. L’ONU s’était engagée à raccorder le camp au réseau d’eau urbain le 20 juillet. Malgré la chaleur extrême, l’Irak refuse également de permettre aux résidents de transférer leur matériel de pompage d’eau et leurs générateurs d’électricité depuis Achraf.

En outre l’Irak empêche les Achrafiens de vendre leurs biens meubles ou immeubles, un point négligé par la feuille de route de Kobler, qui omet également de donner une date à laquelle les résidents seront reconnus comme refugiés et autorisés à quitter le camp Liberty pour se rendre dans les pays tiers.

À la lumière des révélations du groupe de travail sur les conditions de vie au camp Liberty, leComité parlementaire britannique pour la liberté en Iran conseille aux 1300 résidents restants du camp d’Achraf de ne pas se rendre à Liberty tant que le camp n’a pas été placé sous mandat des Nations Unies et que l’Irak n’a pas mis en place les conditions minimales humanitaires requises. Le Comité exhorte le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, à trouver un remplaçant à M. Kobler et à nommer un envoyé spécial pour la crise d’Achraf.

Le Comité parlementaire britannique pour la Liberté en Iran est composé de 120 députés et Pairs et bénéficie du soutien d’une majorité de députés et de plus de 200 membres de la Chambre des Lords.

http://www.scoop.co.nz/stories/WO1207/S00791/mps-reject-koblers-roadmapfor-ashraf-residents.htm

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe